Le secteur technologique relance les investissements

Par 26 octobre 2010
Graphique avec stylo

Pour le troisième trimestre 2010, les investisseurs américains ont fait confiance aux start-up high-tech, en particulier dans le domaine des services online.

Si les investissements sont repartis à la hausse au cours du troisième trimestre 2010, c’est en grande partie grâce aux entreprises spécialisées dans les nouvelles technologies. Celles-ci suscitent les convoitises des investisseurs, estime VentureSource. Les analystes de ce cabinet publient un rapport dans lequel ils notent un sursaut important pour ce trimestre, avec plus de 660 contrats aux Etats-Unis, pour un montant total de 5,5 milliards de dollars. Et les consultants de préciser que le secteur des services web (qui inclut les plates-formes publicitaires, ou de data management, ainsi que les places de marché en ligne) a connu à lui seul une augmentation des investissements de plus de 55 % ce trimestre.

Les services en ligne prennent de l’ampleur

Plus de 90 contrats ont été signés dans le secteur des services Internet, ce qui représente près de 670 millions de dollars. L’industrie des services clients en particulier, très liée aux infrastructures online selon les analystes, a soulevé 495 millions de dollars, ce qui correspond à une augmentation de 15 % par rapport à la même période l’année précédente. Par ailleurs, le secteur technologique en lui-même prend de l’ampleur, d’une année sur l’autre. Plus de 230 investissements ont été effectués dans ce secteur pour le troisième trimestre 2010. Ce qui représente un montant total de 1,8 milliards de dollars. Soit une augmentation de 35 % du capital investi par rapport à la même période, en 2009.

Logiciels et applications suscitent l’intérêt

La raison ? L’industrie informatique profite d’un regain d’intérêt pour les logiciels et les applications, selon les analystes. Les start-up spécialisées dans les solutions informatiques dans le secteur de la santé ont également connu une augmentation sensible sur la période. Point intéressant : des groupes d’investisseurs se forment de plus en plus: "alors que les investisseurs soutiennent davantage des jeunes pousses, en particulier dans les secteurs des services et de l’Internet, ils ont tendance à se rassembler dans des groupes de business angels", conclut Jessica Canning, responsable de l’étude.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas