Le secteur viticole ouvert aux opportunités du digital

Par 27 décembre 2013
Vin et transition digitale

Le secteur du vin, secteur rigide par excellence entame depuis quelques années une véritable révolution digitale affectant toutes les étapes de fabrication sans modifier pour autant les procédés traditionnel touchant au coeur de métier et au prestige des domaines.

La fabrication et la consommation du vin font partie des habitudes les plus ancestrales et ont évolué avec le temps par souci de qualité et de rendement. Après des siècles de production, les experts du vin ont mis au point des technologies pointues pour un produit d’excellence. Les innovations viti/vinicoles interviennent à chaque étape de la production et peuvent même s’étendre à la degustation. La France est considérée comme le leader mondial en terme de nouvelles technologies dans ce secteur , cependant il est remarquable que les Etats Unis et plus particulierement la côte californienne regorge d’idées et d’initiatives en la matière. Du fait de la présence d’acteurs historiques attachés à leur savoir faire, les innovations intervenant directement au niveau de la fabrication sont menées avec précuation, le digital en revanche constitue une porte d’entrée optimale permettant d’améliorer le suivi de la production et sa commercialisation sans toucher à la qualité du produit proposé.

Des innovations digitales pour maîtriser et simplifier la fabrication d’un produit réputé

Dans un vignoble, les facteurs environnementaux pouvant influer le produit fini sont nombreux. Le facteur météorologique et ses conséquences font parti des plus difficiles à contrôler et appréhender. Fruition Science a développé dans ce sens un outil à placer sur la vigne qui analyse les flux de sève et associé à un algorithme précis et aux conditions climatiques permet de mesurer le stress hydrique de la plante. En fonction de l’état de la plante, le viticulteur sera alerter sur mobile, tablette ou par mail. Les données étant récoltées toutes les 15 minutes, le viticulteur pourra aussi suivre l’évolution de son vignoble et avoir une vue complète de toutes les alertes et opérations effectuées sur ses parcelles. Durant l’étape de transformation du raisin en vin, Il existe un grand nombre d’applications mobiles assistant l’oenologue durant son travail de vinification. Pour ne citer qu’un exemple parmi beaucoup: VinWizard permet de controler, d’être alerté et de modifier la température des tanks durant la fermentation. Une fois le vin embouteillé, le travail de suivi et de contrôle des facteurs influants n’est toujours pas terminé. Les conditions de stockages du vin font parties integrantes de la qualité du produit final. L’entreprise américaine eprovenance a dans cette optique conçu des capteurs sensorielles plaçés dans les caisses de vin qui utilise la technologie NFC et rend possible la verification par mobile des conditions de température adéquates de stockages et d’envoi de chaque caisse de vin.

Les traditions constituent des freins tenaces

Le processus de fabrication du vin actuel est le resultat de plusieurs siècles de savoir-faire mais aussi d’innovation. Ces changements de traditions ont été accompagnés de mutations profondes dans le secteur qui sont parfois controversées. Les nouvelles technologies vinicoles sont créatrices de rendement, de simplicité et dans la majorité des cas de qualité mais sont parfois critiquées par manque d’authenticité. C’est ainsi que les avancées technologiques intervenues à l’étape de l’embouteillage concernant de nouveaux bouchons ont fait naître un debat. Le liège, matière noble habituellement utilisée présente des qualités et des défauts lié au TCA (goût de bouchon) que beaucoup ont essayé d’effacer en utilisant d’autres matières comme le plastique ou bien en utilisant un bouchon à vis. En Amérique, VinPerfect s’est lancé dans l’amélioration de ces derniers avec un cercle de polyester et aluminium permettant au vin d’allier respiration et conservation avec un bouchon à vis. Cependant, malgré le gain économique que peuvent apporter des innovations de ce type, elles s’attaquent à un besoin d’authenticité encore très présent dans la filière. Ces freins sont beaucoup moins marqués dans la digitalisation de la filière, elle offre ainsi une porte d’entrée à l’innovation. Au delà des processus de fabrication, l’innovation digitale se déploie dans la vente et le marketing et on note dans ce secteur aux Etats-Unis une adoption grandissante du digital avec notamment une présence assidue des domaines viticoles sur les reseaux sociaux.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas