Sécurisation des données : IBM rachète une filiale de Schlumberger

Par 14 avril 2004
Mots-clés : Digital Working

Il est un thème qui aujourd’hui intéresse de près les entreprises : la sauvegarde de leurs données. D’autant que le Sarbanes-Oaxley Act américain et le Basel II européen stipulent que les...

Il est un thème qui aujourd’hui intéresse de près les entreprises : la sauvegarde de leurs données. D’autant que le Sarbanes-Oaxley Act américain et le Basel II européen stipulent que les entreprises doivent disposer d’un plan de conservation de leurs données financières quoi qu’il arrive. Cette réalité a été bien comprise par le groupe IBM, qui vient d’annoncer le rachat de la filiale SBCS de Schlumberger.

Celle-ci, qui n’avait pas été récupérée par Atos Origin, fournit des services de continuité, qui couvrent la sauvegarde des données informatiques, la récupération des données après sinistre, le redémarrage, etc. Les termes financiers de la transaction n’ont pas été rendus publics. L’on sait seulement que l’acquisition sera effective au second trimestre 2004, et qu’elle suppose le transfert des 260 salariés de SBCS.

Le recouvrement des données après sinistre n’est plus, comme le souligne IBM, une simple problématique IT ; aujourd’hui, c’est une question essentielle qui concerne l’entreprise dans son ensemble : les plus grandes sociétés peuvent perdre en moyenne un million de dollars par heure, en cas d’interruption du fonctionnement réseau.

(Atelier groupe BNP Paribas – 14/04/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas