La sécurité des réseaux ne peut se passer de la nature

Par 03 juin 2011 1 commentaire
Sécurité sur internet

S'inspirer du comportement des fourmis en cas de problème détecté sur une plate-forme de gestion de l'énergie permettrait de mieux sécuriser les systèmes informatiques.

La répartition et le contrôle de l'énergie du centre de production au consommateur passe de plus en plus par l'utilisation de plates-formes sur Internet. Pour en renforcer la protection, deux équipes de chercheurs américains* se sont inspirés du comportement des fourmis pour mieux protéger et réparer les éventuelles failles dans le système de protection du réseau connecté. "Le but est de construire des programmes de protection plus performants en s'inspirant des fourmis qui sont des organismes simples capables de résoudre des problèmes complexes", souligne le professeur Errin Fulp. Le système qu'ils ont mis en place consiste à introduire dans le réseau connecté au web une armée de "fourmis", c'est-à-dire de trackers qui vont vérifier son état en temps réel.

Détecter des problèmes...

Ces derniers ne sont pas statiques mais évoluent sur le réseau. Lorsqu'ils s'aperçoivent d'une activité anormale, ils demandent à d'autres trackers d'intervenir pour confirmer l'état du système. Un peu comme les fourmis qui en cas de problème se rassemblent à la source de celui-ci. Cet afflux de trackers est alors un outil qui donne la possibilité à l'humain d'intervenir suite à une alerte automatique générée par le système qu'ils ont mis en place. Une fois cette alerte reçue, l'opérateur peut alors vérifier qu'aucune personne malveillante ne s'est introduite dans le réseau.

...A tous les niveaux du réseau

Les chercheurs se sont en effet aperçus que les failles dans le système informatique peuvent être nombreuses. Si un individu parvient à s'introduire dans le système au niveau d'un foyer par exemple, il aura la possibilité de remonter jusqu'à la source et de pirater un réseau où la sécurité semble pourtant optimale. C'est de part ce constat que les chercheurs ont voulu introduire des trackers qui se déplacent dans le système pour garantir sa sécurité à tous les niveaux. 

*Université de Wake Forest University

Haut de page

1 Commentaire

Bonsoir,
"Le but est de construire des programmes de protection plus performants en s'inspirant des fourmis qui sont des organismes simples capables de résoudre des problèmes complexes"
Gageons que ces systèmes de sécurité ne rencontrent pas les mêmes problèmes que lorsque l'on place un chemin de craie en travers de celui des fourmis ;-)

Soumis par Patrice BONNEFOY (non vérifié) - le 15 juin 2011 à 19h17

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas