Sécurité : du secteur public au privé ?

Par 02 mars 2011
passeport identité

L'imprimerie nationale Allemande propose des solutions de sécurité innovantes. Récit d'une visite au CeBIT 2011.

A l’occasion du CeBIT 2011 à Hanovre, l’imprimerie nationale allemande - la Bundesdruckerei - exhibe ses dernières trouvailles en matière de sécurité. Finie l’image dépassée des vieilles institutions qui font tourner la planche à billets. Aujourd’hui, leur pôle d’innovation n’a rien à envier aux recherches dans la haute sécurité du secteur privé, et tend même à exporter ses solutions vers ces derniers.

Un prototype de passeport proposé par la Bundesdruckerei cache pleins de secrets. Des flashcodes dynamiques invisibles à l’œil nu peuvent être lus grâce à un scanner ou une application mobile détenue par exemple par un douanier ou un agent d’accueil entreprise. Ces codes peuvent envoyer tout type d’information, votre provenance, vos visas. La technologie d’images animées OLED permet également de visualiser votre portrait pivotant afin de scruter toutes vos imperfections, le tout sur un écran flexible dont l’épaisseur me rappelle celle du jambon de Bayonne.  Vous l’aurez compris, cette technologie est à vendre et notamment pour assurer l’authenticité de certains documents sensibles dans votre entreprise.

Oui la pédagogie, ça fait du bien, surtout en période électorale. J’oubliais, je suis à Hanovre, ce n’est donc pas le cas mais sachez désormais que les douaniers qui n’auront pas fait leurs devoirs seront excusés, et notamment grâce à la réalité augmentée qui leur permettra d’apprendre à lire un passeport qu’ils ne connaissent pas (guatémaltèque, au hasard). Très simple, prenez le passeport, montrez le à votre caméra et votre ordinateur vous explique où sont les informations qui vous sont utiles. Tiens, on pourrait faire ça pour la déclaration d’impôt.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas