[Seedstars World] Sololearn agrège des vidéos et y ajoute des exercices pour apprendre à coder

Par 12 février 2015 1 commentaire
Mots-clés : Smart city, Amériques, codage, Asie, EMEA
Sololearn, une application pour apprendre à coder

Face au manque de développeurs sur le marché du travail, les initiatives visant à enseigner le langage informatique se multiplient. Finaliste du Seedstars world 2015, Sololearn est l’une d’entre elles.

Maîtriser le langage informatique est aujourd’hui une nécessité pour la quasi-totalité des entreprises. Les personnes sachant coder sont donc particulièrement demandées sur le marché du travail, d’autant plus que leur nombre est encore réduit. Mais quiconque souhaite apprendre par lui-même les différents langages informatiques emprunte un chemin long et fastidieux.  Fort de ce constat, la start-up Sololearn s’est lancée dans la dispense de cours en ligne pour apprendre les rudiments du langage informatique. Fondée par David Kocharyan, jeune entrepreneur arménien, elle propose également des cours de webdesign, d’Excel, et même… de maquillage ou de conduite à table, mais l’apprentissage du code demeure l’élément central.  Le principe : une application mobile interactive, mêlant théorie et pratique. « Nous sommes partis de l’idée qu’un grand nombre de ressources est disponible en ligne gratuitement, mais il est difficile de s’y retrouver, tout est mélangé. Nous faisons le tri et proposons via notre application les meilleures vidéos issues de youtube, chacune très courte et focalisée sur un sujet. » explique David Kocharyan.

12h pour commencer à coder ses programmes

Mais leur rôle ne se limite pas à l’agrégation de contenus vidéos. « Ensuite, nous concevons des exercices pour mettre en pratique le savoir acquis. Il s’agit de tests interactifs. Il faut parfois répondre à un QCM, mais aussi insérer des morceaux de code au bon endroit, taper soi-même une ligne complète, deviner ce qu’une formule va afficher à l’écran… » A cette dimension interactive s’ajoute un côté ludique, avec un système de niveaux, des points à accumuler, des objectifs à remplir et la possibilité de se mesurer en ligne aux autres utilisateurs. David affirme que sa formule permet de d’être rapidement opérationnel : « Il suffit de 12h pour qu’une personne ne connaissant rien au langage informatique puisse commencer à coder ses propres programmes. » L’application est entièrement gratuite et ne possède ni version premium ni publicités. Pour générer des revenus, David compte mettre en  place sur son site internet une base de données de développeurs, avec pour chacun un portfolio présentant ses différents travaux. Les entreprises pourront y avoir accès moyennant une souscription, et ainsi recruter en fonction de leurs besoins, en ciblant des compétences spécifiques.  « Nous permettons ainsi aux gens d’apprendre à coder, de réaliser leurs propres projets et de trouver du travail. » A l’avenir, il compte également permettre aux entreprises de concevoir leurs propres tests afin de les intégrer dans leur processus de recrutement. « Quelques grosses entreprises, comme Google ou Facebook, fonctionnent déjà ainsi : ils mettent un problème en ligne et recrutent la personne qui sera capable de le résoudre. »  Les hackathons en sont une étape.


A chacun son mode d’apprentissage

Alors que la maîtrise du langage informatique est de plus en plus valorisée sur le marché du travail, les initiatives visant à rendre son apprentissage accessible à tous se multiplient. OpenClassrooms (anciennement baptisé Le Site du Zéro) est l’un des géants français du genre. Ce site internet propose de nombreux cours en ligne accessibles à tous, consacrés notamment à l’apprentissage des différents langages informatiques, avec de nombreux exercices. Une version premium permet de passer un certificat de réussite validant les compétences acquises, qui n’a toutefois pas valeur de diplôme officiel. Le haut du panier étant la version premium plus (pour 300 euros par mois), qui permet d’avoir un professeur particulier en visioconférence. Ses homologues américains se nomment Codecademy, Code.org ou encore Codeavengers. Initiative également 100% française, Le Wagon propose de son côté un séminaire de formation intensive, dans de vraies salles de classe, cette fois-ci : neuf semaines de cours, avec des projets à réaliser, des masterclasses avec des invités de marque, des dîners et évènements en tous genres. Les professeurs sont tous des entrepreneurs ayant mené à bien des projets web, et chaque participant est encadré par un développeur professionnel tout le long de sa formation. Le pari des jeunes fondateurs : former rapidement les élèves en les plongeant dans un environnement stimulant. Ils s’engagent à fournir à chaque participant l’autonomie technique suffisant pour mener à bien ses propres projets ou trouver un poste de développeur dans une entreprise du numérique. Citons enfin l’Ecole 42, fondée en 2013 par Xavier Niel, qui a pour ambition de combler le manque de développeurs sur le marché du travail en formant des jeunes de 18 à 30 ans aux secrets du langage informatique.
 

Haut de page

1 Commentaire

Bonjour. Dans la famille de marketplace avec contenu premium, vous avez également http://fr.tuto.com, avec 50 000 vidéos (notamment pour apprendre à coder).

Soumis par NicolasC (non vérifié) - le 13 février 2015 à 22h27

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas