Sega reste dans le rouge.

Par 29 mai 2000

Sega a réalisé au cours de l'exercice 1999-2000, clos fin mars, un chiffre d'affaires de 339,1 milliards de yens, en hausse de 27,4 %, et une perte nette de 42,9 milliards de yens (437,7 millions d'...

Sega a réalisé au cours de l'exercice 1999-2000, clos fin mars, un chiffre
d'affaires de 339,1 milliards de yens, en hausse de 27,4 %, et une perte
nette de 42,9 milliards de yens (437,7 millions d'euros), identique à
celle de l'année précédente.
Selon le directeur financier, les investissements nécessaires au lancement
de la Dreamcast en Europe et en Amérique du Nord ainsi que des ventes
moins bonnes que prévues au Japon expliquent cette perte.
Lancée il y a deux ans au Japon, la Dreamcast a souffert de l'arrivée de
la PlayStation 2 de Sony mise en vente le 4 mars 2000.
En raison des mauvaises ventes de la console Dreamcast au Japon, Sega
vient de limoger son directeur général Shoichirou Irimajiri. Le
président-fondateur de Sega, Isao Ohkawa (74 ans) le remplace. Restant
directeur général adjoint, Shoichirou Irimajiri sera chargé de réfléchir
au successeur éventuel de la Dreamcast.
(Christine Weissrock - Atelier BNP Paribas - 29/05/2000)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas