Le Sénat refuse de se prononcer la "Net neutrality"

Par 26 juin 2006
Mots-clés : Amérique du Nord

En ce moment, aux Etats-Unis, le débat sur l'Internet à deux vitesses fait rage. Le Sénat devait se prononcer sur un texte de loi qui assurerait la neutralité du Net et empêcherait...

En ce moment, aux Etats-Unis, le débat sur l'Internet à deux vitesses fait rage. Le Sénat devait se prononcer sur un texte de loi qui assurerait la neutralité du Net et empêcherait l'implémentation de taxations instaurant un Internet à deux vitesses.
 
Cependant, d'après les Echos, le Sénat a refusé de voter la loi de réglementation des télécommunications et ne s'est donc pas prononcé. D'après le quotidien économique, il devrait demander son avis à la FCC (Federal Communications Commission), autorité de régulation.
 
Les opérateurs souhaitent établir des tarifs différenciants et faire payer pour des services plus gourmands en bande passante comme la vidéo. Cette augmentation serait évidemment répercutée sur l'internaute via le prix de l'abonnement à son FAI.
 
Les géants d'Internet (Yahoo, Google etc.) plaident, eux, en faveur du maintien de la neutralité des tarifs qui assurera l'innovation et l'égalité d'accès au Web.
 

 
(Atelier groupe BNP Paribas - 26/06/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas