Des seniors peu adeptes de consommation ?

Par 19 janvier 2010
Mots-clés : Smart city, Europe

Les personnes d'au moins 55 ans disposent du budget mais pas forcément de l'envie de consommer, note l'université de Gothenburg. Sur Internet, la situation est plus nuancée. En partie par la promesse d'acheter moins cher.

Les seniors sont loin d'être les consommateurs que l'on croit : même s'ils disposent souvent d'un budget confortable et de temps libre, ils ne dépensent pas plus que les autres générations. En tout cas en Suède, si l'on en croit le rapport sur la consommation 2009 publié par l'université de Gothenburg. Selon ce dernier, les personnes âgées de 55 ans et plus dépensent moins que la moyenne des consommateurs dans plusieurs secteurs comme les produits électroniques. Reste à savoir si cette frilosité se ressent aussi sur le web, et plus particulièrement sur les plates-formes marchandes. Pour Pierre Kosciusko-Morizet, PDG de PriceMinister et président de l'ACSEL*, dont L'Atelier est membre, la situation est plus nuancée.
L’e-commerce encourage-t-il à la dépense ?
Tout du moins en France. "Les seniors arrivent massivement sur l’e-commerce", explique-t-il à L'Atelier. "Sur les sites de commerce en ligne, ils ne consomment pas moins que les autres", ajoute-t-il. "Les seniors viennent spontanément, d’abord guidés par leurs petits enfants. Et deviennent même souvent de gros acheteurs". En ce qui concerne les habitudes de consommation, sur Internet ou dans la vie réelle, le rapport souligne l'intérêt pour le développement dit durable. "Les personnes de plus de 55 ans ont un mode de vie tourné vers l'économie et en même temps vers le bien vivre".
Le développement durable attire les seniors
Elles sont nombreuses à apprécier réaliser elles-mêmes le plus de choses possibles, recycler, acheter écologique et se montrer bons citoyens", note ainsi Hélène Brembeck, professeur à la faculté. Un constat validé par le président de l'ACSEL. "Ce sont les possibilités de re-ventes et les bons prix qui les attirent sur le web", ajoute-t-il. A noter : en ce qui concerne l'ensemble des tranches d'âges, l'université suédoise rapporte que certains postes de dépenses ont crû de manière importante. Ainsi, la consommation de services de communications est en hausse de près de 125 % entre 1998 et 2008, et de 5 % entre 2007 et 2008.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas