Les seniors plus sensibles que les jeunes à la publicité sur Internet ?

Par 23 septembre 2011 1 commentaire
mousebuy

L'âge des internautes aurait un impact sur leur propension à cliquer ou non sur une bannière promotionnelle. Un facteur à prendre en compte pour proposer des publicités plus ciblées.

Les adultes de 55 ans et plus seraient plus enclins à cliquer sur les publicités en ligne que n'importe quelle autre classe âge, selon une étude américaine menée par Crowd Science. Les trois quarts des personnes interrogées de cette tranche ont cliqué sur une bannière ou un e-mail promotionnel au cours des 6 derniers mois, contre seulement 58 % des 15-24 ans par exemple. Les raisons de cliquer sur une bannière sont variables : près de 40 % le font parce qu'ils sont intrigués par un produit et veulent en savoir plus, autant parce qu'ils avaient déjà envie de l'acheter et 14 % à cause de l'amusement suscitée par la publicité. En revanche, les deux groupes partagent la même irritation vis-à-vis des publicités qui ne leur correspondent pas (49% pour les jeunes et 46% pour les baby-boomers).

L'importance de proposer des ads ciblés pour contenter l'internaute

Cette frustration est moins visible chez les classes d'âge moyen : seuls 40 % des 25-44 ans et 35 % des 45-54 ans trouvent déplaisant de se voir proposer des réclames qui ne les concernent pas. De ce fait, quasiment 30 % des interrogés pensent qu'une meilleure tolérance des publicités sur Internet passe par des messages promotionnels plus ciblés, répondant à leurs attentes. Car les internautes ne sont pas prêts à faire beaucoup de concessions pour accepter le désagrément que représentent les annonces : seuls 6 % des sondés seraient d'accord pour payer un forfait spécial sur leurs sites favoris et être ainsi débarrassés de toute bannière intrusive.

Des nuances démographiques à signaler

L'étude apporte aussi une analyse démographique, au-delà de l'âge de ses participants, qui permet de remarquer certaines disparités. 30 % des hommes tolèrent les publicités ciblées, contre 22 % des femmes. Le niveau d'études rentre également en ligne de compte. Environ 70 % des personnes ayant été à l'université ou fait des études supérieures ont cliqué sur une bannière promotionnelle au cours des 6 derniers mois contre seulement 59 % pour des gens n'ayant pas dépassé le lycée. Parmi les personnes ne cliquant pas du tout sur les publicités en ligne, 21 % déclarent qu'ils ont peur de tomber sur un virus et 17 % parce qu'ils ne font, de toute façon, pas confiance à la publicité sur Internet. 22 % des hommes et 10 % des femmes affirment même qu'ils n'ont tout simplement pas envie de quitter la page qu'ils sont en train de consulter.

Haut de page

1 Commentaire

Serait-il possible de connaître la source exacte de cette étude et éventuellement où on peut en trouver le digest ?

Merci

Soumis par CUISSOT (non vérifié) - le 28 septembre 2011 à 14h31

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas