Série d’été : une ville, un écosystème innovant

Par 21 juillet 2016
les écosystèmes start-up du globe qui valent le détour

Barcelone, Varsovie, Berlin ou Milan… Cet été, L’Atelier propose de découvrir les écosystèmes start-up du globe qui valent le détour. Que ce soit en FinTech, smart city ou Agtech, partons à la rencontre de ceux qui innovent avec succès.

La Silicon Valley est toujours à la tête du classement Compass 2015 des écosystèmes start-up. Cinq critères ont été pris en compte pour parvenir à cette conclusion : la performance, le talent, le financement, la taille du marché et l’expérience des start-up. Pourtant, d’autres écosystèmes - moins évidents - tirent désormais leur épingle du jeu dans des domaines en particulier. Ce sont ceux que L’Atelier va présenter cet été. Tous les jeudi, un article sera consacré à un lieu qui a su mettre à profit l’innovation pour exceller dans une thématique.

Quelle est la spécificité de l’écosystème start-up étudié ? Quels en sont les principaux acteurs ? Qu’est-ce qui explique de telles réussites ou justifie qu’on s’y intéresse ? Cette série d’été a pour ambition de répondre à ces questions. Parfois, l’Etat ou les autorités publiques impulsent le mouvement et sont à l’origine du succès. C’est ce qui s’est passé pour Copenhague et dans une moindre mesure pour le Maroc. La formation d’autres écosystèmes d’innovation peut également être impactée par l’histoire, comme pour celui des Pays-Bas et nous allons le voir, celui de Varsovie. Enfin, la coopération entre secteurs privé et public joue souvent un rôle clef, comme illustré dans le premier article publié aujourd’hui.  

Tour du monde des écosystèmes d’innovation

Première escale justement : Barcelone. La capitale catalane reste l’un des symboles de la Smart City. Les programmes et initiatives technologiques s’y multiplient pour faciliter le quotidien des habitants, y compris les plus âgés et ce, quelles que soient les majorités au pouvoir.

Quittons l’Ouest un instant pour la Pologne. À Varsovie, l’écosystème start-up est émergent mais en pleine ébullition. Malgré l’absence de spécialisation, son dynamisme en fait un moteur pour l’Europe centrale. Thibaut Rouquette, associé et responsable écosystème à D-Raft Ventures, le décryptera.

Traversons la frontière pour se rendre dans la capitale allemande. Grâce à sa diversité culturelle, c’est l’écosystème start-up qui a connu la plus forte croissance au classement Compass de l’an dernier. Connue pour ses jeux vidéos, devenue la Silicon Valley de l’Allemagne, Berlin développe également désormais le commerce connecté et les Fintech.

Direction l’Amérique. Le Québec, sa nature luxuriante, la francophonie... Mais surtout l’entrepreneuriat social, au coeur de l’écosystème d’innovation de la province. Les autorités souhaitent aussi sensibiliser l’ensemble de la population au digital à travers la culture et misent sur le développement durable.

Avant dernier arrêt : l’Italie du Nord, terre d’arts et de gastronomie. Un écosystème de jeunes pousses est d’ailleurs en train de se structurer autour de l’Agtech et de la foodtech. Et puis il y a Milan. Première ville smart city de la botte, elle a accueilli l’an dernier l’exposition universelle et met le citoyen au centre de ses préoccupations.

Le dernier rendez-vous restera une surprise. Un indice ? L'Asie en sera le théâtre. D’ici là, L’Atelier invite ses lecteurs à démarrer ce tour du monde des écosystèmes start-up en passant par le Canada, l’Allemagne, l’Italie, la Pologne et dès aujourd’hui par l’Espagne.

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas