Le serious game, nouvelle figure de proue du jeu vidéo ?

Par 03 juillet 2008
Mots-clés : Future of Retail

Loin d'être le parent pauvre du monde du gaming, le jeu sérieux suscite un véritable engouement auprès de publics très diversifiés. Et devrait devenir prochainement l'un des moteurs du secteur.

Entre 600 millions et un milliard de personnes auront joué à un serious game en 2008. Le chiffre est donné par l'Idate, qui publie une étude sur le sujet. Et selon elle, cet engouement pour le jeu sérieux est loin d'être négligeable. Celui-ci est désormais un véritable moteur de développement du secteur du jeu vidéo : advergaming, edugaming, training et autres déclinaisons du serious game représentent déjà près d'un quart de l'industrie globale du jeu. L'une des raisons de ce succès est qu'il atteint par exemple des secteurs jusqu'ici peu concernés par le développement de jeux, comme les institutions publiques et privées (armée), les agences de communication (B2B, Lexis Numérique...) ou encore les universités.
Un rôle prépondérant pour l'industrie du jeu
Il devient également un support d'enseignement scolaire de plus en plus utilisé. Selon l'Idate, d'ici la fin de l'année, plus de 40 % des applications d'e-learning seront des jeux sérieux aux USA. Autant de secteurs qui le rendent accessible à toutes les tranches d'âge, souligne ainsi le rapport. Reste que mis à part le nom, qui est nouveau, le principe du jeu sérieux existe depuis longtemps. Les jeux ludo-éducatifs en sont un bon exemple. L'engouement qu'il suscite devrait cependant être à l'origine d'un cercle vertueux favorable à toute l'industrie du jeu.
Bouleverser la chaîne de valeur
En effet, au niveau technologique, la sophistication des supports - téléphones portables, PC, consoles de jeu - et des équipements comme les tableaux interactifs devrait donner la possibilité aux développeurs de mettre au point des serious game plus élaborés. Et de contribuer à transformer le secteur en une véritable industrie. Les serious games devraient également provoquer des changements au sein du marché du jeu vidéo, notamment au niveau de la chaîne de valeur. Les éditeurs devraient en effet accorder une attention toujours plus grande au secteur, et donc créer de nouveaux postes et réorganiser leurs activités promotionnelles.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas