Serrer la main d’un interlocuteur….de l’autre côté de l’écran !

Par 28 mars 2012
robot-main

A Osaka, au Japon, des chercheurs ont créé une main-robot, au plus proche de la texture et de la température d’une véritable main. Utile, lors d’une réunion en visioconférence et qu’une poignée de main peut sceller un contrat !

On dit souvent qu’une poignée de main permet de se faire une première impression sur un interlocuteur. Mais lorsque la rencontre se fait au travers d’un ordinateur, comme lors d’une visioconférence, difficile de se faire une idée sur la personne qui se trouve en face de nous.

Une équipe de chercheurs japonais a mis au point une main en caoutchouc qui reproduit au plus prêt la texture d’une main humaine. Fixée à l’ordinateur des deux protagonistes, elle permet un contact « humain » lors d’un premier contact.

Les premiers résultats ont montré que de reproduire la main d’une personne réelle comportait trois aspects primordiaux. La texture, la température, mais aussi la poigne d’un interlocuteur. Ici, la main en caoutchouc est utilisée pour simuler l’élasticité de la peau humaine et la structure musculaire avec une température idéale, créée grâce à un film chauffant.

D’ordinaire, la température d’une main est de 32°C, mais les chercheurs se sont rendus compte qu’elle était trop basse pour les interlocuteurs car, combinée au caoutchouc, elle rend la relation difficile. La main en caoutchouc a donc une température de 37°C, pour rassurer l’interlocuteur.

Une innovation somme toute plutôt étonnante, quand on pense que serrer la main ne fait pas partie de la culture japonaise, peu encline à des rapprochements physiques avec des inconnus. Une manière, peut-être, de créer une relation avec un interlocuteur, même si celle-ci reste très superficielle. Les robots sont de plus en plus perfectionnés, certes, mais ils ne remplaceront jamais les vraies relations qui se nouent entre être humains.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas