Serveurs IBM, nouveaux microprocesseurs AMD : un mariage réussi pour l'industrie pharmaceutique

Par 14 janvier 2004 7 commentaires
Mots-clés : Smart city

A l'heure où Intel déclare annoncer prochainement des résultats mirifiques pour son exercice 2003, son concurrent AMD n'a pas de quoi désespérer. Lancé en grande pompe l'année dernière, son fameux...

A l’heure où Intel déclare annoncer prochainement des résultats mirifiques pour son exercice 2003, son concurrent AMD n’a pas de quoi désespérer. Lancé en grande pompe l’année dernière, son fameux microprocesseur « Opteron », conçu pour fonctionner avec les applications d’entreprise tournant en mode 32 bits et en mode 64 bits, commence à porter ses fruits. Bristol-Myers Squibb, géant de l’industrie pharmaceutique, vient de signer un important contrat avec IBM et AMD. Etablis en mode cluster, les supercalculateurs d’IBM serviront aux calculs de la firme sur de nouveaux composants pharmaceutiques. Ce type d’architecture décentralisée a été jugé plus économique, d’autant que les serveurs IBM qui la composent tournent avec ces fameux « Opteron », dont l’ouverture aux 32 et 64 bits a été jugée essentielle par Bristol-Myers Squibb. En effet, les applications les plus performantes du géant pharmaceutique tournent sur un mode 64 bits, mais les plus anciennes sont toujours sur un mode 32 bits. Le montant du contrat n’a pas été dévoilé, mais la presse américaine considère déjà qu’il s’agirait d’un joli coup pour AMD ! Des serveurs Sun ont aussi été conçus avec des « Opteron ». Affaire à suivre de près cette année ! (Atelier groupe BNP Paribas – 14/01/2004)

Haut de page

7 Commentaires

Parution du livre: L'OCCIDENT DE LA CHINE,Pékin et la nouvelle Asie centrale de Thierry Kellner. Diffusion PUF

Soumis par Stierlin (non vérifié) - le 16 octobre 2008 à 10h28

Bonjour,
Passionné par la Chine, je me suis aperçu que le journaliste du magazine Chine Plus Pierre Tiessen, dans sa rubrique « Coulisses du pouvoir », puisait toutes ses informations et ses sujets dans l’ouvrage de référence Who’s Hu ? Le président chinois Hu Jintao, sa politique et ses réseaux (Ed. L’Harmattan, 2008) de la spécialiste Agnès Andrésy.
Désormais, si vous voulez avoir l’information de première main, mieux vaut acheter directement le livre, car voici les sources de Pierre Tiessen (liste non-exhaustive) :

- Déc. 2008 : article sur les Princes rouges – toutes les informations et l’analyse se trouvent dans le Ch.13, p.131, du livre Who’s Hu
-Nov. 2009 : article sur la Ligue de la Jeunesse communiste – voir Ch.3, p.29 du livre Who’s Hu
-Déc. 2009 : article sur l’après Hu Jintao – voir Ch.4 p.59 du livre Who’s Hu
etc. etc.

Tout est repris, vaguement modifié, et je remarque que, loin de reconnaître son énorme dette envers A. Andrésy, Pierre Tiessen se garde bien de citer sa source principale…
Mais le plus amusant encore, c’est de voir le contraste entre sa prétention affichée de spécialiste du pouvoir chinois, et son ignorance totale en la matière.
Ainsi, lorsqu’il se risque à faire des prévisions politiques (voir numéro de déc. 2009), on est frappé par certains pronostics audacieux. Ainsi, on apprend que :
- le ministre Wan Gang serait une étoile montante pour 2012 (alors qu’il n’est pas membre du Politburo). Visiblement, Pierre Tiessen a confondu avec un autre dignitaire prometteur dont le nom est proche de celui de Wan Gang…Mais il faut comprendre, les noms chinois, c’est difficile à retenir pour les sinologues en herbe…
- ou encore, que Wang Zhaoguo, 69 ans au compteur (plus âgé que le président Hu Jintao lui-même), est l’un des dirigeants les plus en vue pour 2012…Ben voyons…
Aveu d’impuissance ? Pierre Tiessen souligne dans un encart du numéro de déc. 2009 qu’il est « impossible de deviner le paysage politique de la Chine de 2012 ». Forcément, pour lui c’est plus dur, puisqu’il ne parle ni ne lit le chinois, et qu’il ne peut ainsi pas mener un vrai travail de journaliste et actualiser les informations du livre d’A.Andrésy paru au début 2008…
Allez, accordons-lui le bénéfice du doute, ce pourrait être une forte coïncidence.
Mais entre nous, les coïncidences qui deviennent mensuelles, je n’y crois pas trop…
Philippe Kermorvan

Soumis par Philippe Kermorvan (non vérifié) - le 25 février 2010 à 10h16

En réponse à Mr Kermovan ,
effectivement Pierre Tiessen c'est peut etre inspiré du livre de Agnes Andrésy pour ses articles,je vous en laisse seul juge, n'étant moi meme du tout au fait de la culture liée a la Chine.
En revanche je le connais depuis ca naissance,et ne connait en lui aucune prétention d'aucune sorte,c'est un passionné de la culture chinoise,qui vit au coeur de Pekin,de sa population,qui a quité un travail fortement remuneré chez un grand professionel de l'edition pour vivre sa passion,la culture chinoise et les voyages.Il travaille en chine en freelance,sans aucune couverture sociale europeene ni contrat mirobolant d'expatrié,expatriés qu'il ne frequente que tres rarement,vivant au coeur de la population,envoyant sa fille a l'ecole chinoise du quartier,mangeant locale et dormant chez l'habitant lors de ces tres nombreux deplacements a l'interieur du pays.Pierre Tiessen est un passionné de la chine authentique et de sa culture.Pour ce qui est de lire ,ecrire ou parler Le chinois,vos renseignement sont de tres mauvaise qualité puisqu'il a preparé sur Paris durant de nombreuses années sont depart pour Pekin en prenant des cours longs et fastidieux aupres de la communauté chinoise.Communauté a laquelle il a renvoyé l'ascenseur benevolement en prenant en charge l'apprentissage du francais pour des emmigrants chinois fraichements debarqués....Depuis plusieurs années en chine,constament en voyage dans l'interieur du pays,je doute qu'il puisse se faire comprendre dans les contrées les plus reculées sans maitriser les suptilités du mandarin et d'autres dialectes de province.
Quand a son "titre" de sinologue tant decrié,sachez qu'il ne provient pas de lui ,mais de la redaction de certains journaux europeens cherchant avendre du papier et donner du poids a des articles payés au lance pierre et au coup par coup.
Ecrire le chinois est un lon apprentissage auquel Mr Pierre Tiessen s'adonne volontier par passion pour la caligraphie chinoise.
Voila pour mon temoignage sur un homme que je connais bien,qui vit "local"le plus possible,avec sa femme et sa fille,née a pekin dans un hopital chinois et frequantant l'ec ole de son quartier avec ses petites voisines de pallier.
Pour ce qui est du travail journalistique,je vous laisse seul juge.
PS:je suis un mauvais ecrivain,peu feru d'orthographe,ce post est l'expression de sentiments sinceres truffé de fautes et de manque d'accentuation.A bon entendeur ,bonne continuation.

Soumis par Jacques Charpentier (non vérifié) - le 14 avril 2010 à 09h23

bonjour,

j'ai moi aussi le plaisir de fréquenter l'animal depuis les bancs de la fac de journalisme de Bordeaux.

Aussi ces attaques semblent provenir de quelqu'un qui a quelques comptes à régler dont les motifs échappent au commun des mortels.

Pierre que j'ai pu accompagner en Chine en situation de reportage se fait une haute idée de son métier et surtout du peuple chinois avec qui nous partageons une réelle affection.

Evoquer une civilisation avec des racines si profondes dans le temps au travers de quelques reportages devrait plutôt nous réjouir et nous encourager à aller encore et encore puiser aux sources du génie chinois.

Bien à vous

Soumis par Simoncini (non vérifié) - le 03 juin 2010 à 17h52

A mon tour de défendre mon frère je crois que vous vous acharnez et le mot est très fort sur un homme qui est très simple et qui n est pas du tout prétentieux. Celà fait 5 ans qu il travaille en Chine, sa fille a la double nationalité parle le mandarin et pour y être allée je crois dire que mon frère parle couramment le chinois. Il a effectivement pris des cours avant de partir, donne encore des cours gracieusement a des chinois et ne recherche pas la gloire, .... C est un amoureux de la Chine.Que cherchez vous ? Etes vous jaloux, que souhaitez vous faire le destabiliser cela ne l empêchera pas de vivre sa passion. Il est journaliste depuis de nombreuses années et j ai pu suivre son évolution journalistique non pas sur un ou deux articles mais sur de nombreux sur la Chine. Qui êtes vous pour parler de lui comme celà ? Qu avez vous à prouver vous ????? Parlez vous le chinois vous ?
A bon entendeur salut.
Soeur de Pierre Tiessen.

Soumis par Doré Anne-Claire (non vérifié) - le 11 juillet 2010 à 18h49

Bonjour
Pierre Tiessen aime très certainement la Chine, il est sûrement un camarade d'université sympathique, un bon frère et un père aimant... Mais cela n'a rien à voir avec la choucroute, si je puis me permettre.
Et au passage, le fait d'être marié à une chinoise n'en fait pas un pour autant un expert de la Chine, car à ce compte-là, beaucoup d'Occidentaux pourraient revendiquer ce titre.
Mon post n'est pas très gentil, mais piller impunément et à plusieurs reprises le travail d'autrui, c'est très vilain aussi. Un peu d'honnêteté intellectuelle redorerait son blason de journaliste.
Philippe Kermorvan

Soumis par Philippe Kermorvan (non vérifié) - le 26 juillet 2010 à 03h35

1er PS : je suis spécialiste de l'Asie du Sud-Est dans un grand centre de relations internationales, et j'ai eu l'occasion de travailler avec Agnès Andrésy sur plusieurs questions régionales.
2eme PS : je cesse immédiatement mon acharnement (quoique un post, j'ai vu pire comme harcèlement)

Soumis par Philippe Kermorvan (non vérifié) - le 26 juillet 2010 à 03h52

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas