Serveurs : ventes en baisse pour la première fois depuis 2003

Par 24 février 2006
Mots-clés : Smart city

Pour la première fois depuis 2003, le chiffre d'affaires du marché mondial des serveurs s'est inscrit en baisse au quatrième trimestre 2005 par rapport à l'année précédente. Sur l'ensemble de...

Pour la première fois depuis 2003, le chiffre d'affaires du marché mondial des serveurs s'est inscrit en baisse au quatrième trimestre 2005 par rapport à l'année précédente. Sur l'ensemble de l'année, le marché des serveurs s'établit tout de même à un niveau record. IBM conserve sa place de leader.
 
Selon les chiffres publiés par IDC, les ventes ont atteint 14,5 milliards de dollars au dernier trimestre 2005, une baisse de 0,2 % par rapport à l'année précédente. Un résultat qui s'explique notamment, selon le Gartner, par la volonté des professionnels de se tourner vers des solutions informatiques moins coûteuses.
 
Sur l'année, le chiffre d'affaires global du marché des serveurs s'établit à 51,3 milliards de dollars, soit 4,4 % de hausse par rapport à 2004, le plus haut niveau enregistré sur les cinq dernières années.
 
Ce sont logiquement les serveurs les plus économiques (prix inférieur à 25 000 dollars) qui tirent le marché, avec une croissance trimestrielle de 7,3 %. Les serveurs de milieu de gamme (entre 25 000 et 499 000 dollars) enregistrement une baisse de 11,5 %, alors que les serveurs hauts de gamme (plus de 500 000 dollars) reculent de 1,7 %.
 
IBM reste en tête avec 38,4 % des parts de marché devant Hewlett-Packard (26,8 %) et Dell (9,6 %), qui ravit la troisième place à Sun Microsystems (8,2 %). Les serveurs équipés du système d'exploitation Windows représentent 33,6 % du chiffre d'affaires global avec des ventes supérieures à 17 milliards de dollars. Elles dépassent pour la première fois les ventes de serveurs Unix.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 24/02/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas