Le service d'accès à Internet par téléphone cellulaire remporte un vif succès au Japon.

Par 10 mai 1999
Mots-clés : Smart city, Asie-Pacifique

"iMode", le service d'accès à Internet par téléphone cellulaire, lancé début février 1999 au Japon, remporte un succès important. IMode désigne le service de transmission numérique par paquets de...

"iMode", le service d'accès à Internet par téléphone cellulaire, lancé
début février 1999 au Japon, remporte un succès important. IMode désigne
le service de transmission numérique par paquets de NTTDoCoMo. Comptant
environ 24 des 47 millions d'abonnés au téléphone sans fil au Japon,
NTTDoCoMo est en nombre d'abonnés le plus grand prestataire mondial de
téléphonie cellulaire.
Sept semaines après son lancement, iMode avait recueilli 80 000 abonnés.
Il enregistre en moyenne 20 000 nouveaux abonnés par semaine. Le nombre
d'entreprises prestataires de contenus est passé de 67 au début à plus de
300 fin avril. On trouve, outre les services bancaires (consultation des
soldes et transferts), des fils d'informations des grands quotidiens de
presse, des transactions boursières, des réservations de tickets en tout
genre ainsi qu'un nombre de plus en plus important de sites d'informations
de proximité.
Une version iMode du moteur de recherche Infoseek facilite la navigation.
L'internaute iMode, outre une base mensuelle de 300 yens (2,38 euros) en
supplément de l'abonnement téléphonique, n'est pas facturé au temps
d'accès, mais à la quantité de données en entrée et en sortie. Un message
de 250 idéogrammes coûte ainsi à l'envoi 4,2 yens (0,033 euro) et à la
réception 2,1 yens (0,0016 euro).
NTT espère convertir d'ici un an 2 à 3 millions de ses abonnés au service
iMode et pas moins de 10 millions en trois ans.
(Le Quotidien du Multimédia - 11/05/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas