"Notre service sera plus simple d'usage que l'est Twitter"

Par 18 septembre 2009
Mots-clés : Smart city

Pearltrees peut être défini comme un système de cartographie de la navigation sur le web. C'est en tous cas une tentative intéressante pour conserver et partager son savoir sous forme graphique. Revue de détail (*) avec son créateur, Patrice Lamothe.

L'Atelier : Comment aimez-vous définir Pearltrees : un service de stockage et de partage de navigation, un service de cartographie de données?
Patrice Lamothe : Beaucoup plus simplement! Ce service permet à un internaute d'avoir tout ce qu'il aime sous la main. Tout le temps.
S'il envie d'avoir tout sous la main, il a déjà Google...
Non, avec Google, il a surtout ce que Google aime! Avec notre service, l'utilisateur garde ce qu'il a découvert au fil de ses navigations, et ce que ses contacts qui partagent ses goûts ont aussi trouvé. La carte n'est qu'un moyen. Ce qui compte, c'est de pouvoir librement manipuler des "objets web" sous forme de perles, les placer dans des dossiers (les pearltrees) aussi naturellement que l'internaute le fait avec son bureau d'ordinateur. En un mot de prendre la main sur son web.
Est-ce que vous prévoyez une fusion de votre système cartographique d'informations avec d'autres types de cartographies (géographiques, heuristiques, etc.)
N'oubliez pas que nous sommes encore en version alpha ! Le produit évolue tous les mois. Et les systèmes d'aide et d'ergonomie naturelle sont en plein développement. Imaginez que les internautes soient arrivés sur Twitter il y a trois ans ! Cela dit, Pearltrees est déjà beaucoup plus simple que Facebook. D'ici à la version 1.0 (décembre) je crois qu'il sera plus simple que ne l'est aujourd'hui Twitter.
Y aura t-il une version mobile et une version entreprise de PearlTrees ?
Pearltrees est doublé par une couche de html pur qui le rend dès aujourd'hui consultable sur un mobile. Une version pour iPhone pourrait être au programme dés le premier trimestre 2010. Par contre, pas de version d'entreprise en vue. Notre service est un média destiné à rendre le web plus humain, plus ouvert et plus collaboratif ! Aux entreprises, je dirais d'abord : ouvrez les discussions, démocratisez vos organisations et partagez vos données. Car une version fermée et sécurisée serait contre-nature.
Quel est votre modèle d'affaires ?
Pour moi, on ne crée jamais une nouveauté radicale en pensant à la manière dont elle sera monétisée : Google n'a pas rapporté un seul cent pendant les cinq premières années de son existence... jusqu'à ce qu'Adword soit inventé. Ensuite les options sont vraiment très larges. Quelle qu'elle soit, cette monétisation devra apporter de la valeur et ne pas parasiter l'usage de PearlTrees. On peut en particulier penser au système freemium que Twitter est en train de mettre en place, lui-même une adaptation de Adwords au social.
(*) L'entretien a été réalisé sur Twitter entre le compte renaudedba et celui de Patrice Lamothe. Une partie des propos ont été regroupés, d'autres supprimés et bon nombre retouchés. L'intégralité de l'échange peut-être consultée sur l'arbre réalisé par ce dernier.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas