Des services financiers tournés vers les réseaux sociaux et le mobile

Par 17 septembre 2010
Banque mobile

Les applications de gestion de son compte et de renseignement font désormais partie du bouquet de services des banques et sociétés d'assurance. Qui lorgnent aussi du côté des sites collaboratifs.

Marketing communautaire et personnalisé, applications mobiles et dématérialisation ne sont plus étrangers aux banques, assurances et organismes de crédit, rapporte Alténor dans une étude dédiée à l'innovation dans les services financiers, Finovation 2010. Et selon elle, l'année aura été très marquée par la popularisation de la téléphonie mobile, légitimée comme moyen de communiquer avec ses clients. Parmi les technologies les plus en vues, Alténor cite la réalité augmentée et de la géolocalisation. Et donne l'exemple de la mutuelle santé Zekur (Pays-Bas), qui a mis au point une application de localisation des professionnels de santé et des centres de soins agréés. "C'est l'adoption massive des technologies mobiles par le grand public qui incite les banques à innover", commente Philippe Torrès, directeur des études et du conseil à L'Atelier. "Il est certain que l'iPhone a joué un rôle important dans ce processus. Les plates-formes de services mobiles comme celle d'Apple sont d'ailleurs en train de s'imposer comme les futures plates-formes du e-commerce".

Engouement pour les sites collaboratifs

L'autre grande nouveauté, c'est l'utilisation par les institutions financières des plates-formes de réseaux sociaux. Cela pour proposer des services - comme Blippy, site de micro-blogging sur lequel ses achats par carte de crédit s'affichent automatiquement - échanger sur des expériences ou pour mettre au point des produits adaptés aux attentes. D'ailleurs Alténor souligne l'intérêt des banques et sociétés d'assurance non plus pour la masse mais pour des micro-communautés, avec le lancement de produits personnalisés. "Là encore, c'est l'adoption massive des réseaux sociaux par les internautes, et maintenant par le grand public via les mobiles, qui représente un élément déclencheur pour les institutions financières", note le responsable. "D'ailleurs Facebook et Apple vont très vite devenir des plates-formes concurrentes".

Gérer son compte en ligne

Troisième tendance, la dématérialisation. Avec la possibilité de souscrire et gérer son compte entièrement en ligne. Des services de signature électronique ou encore d'empreinte vocale assurant la sécurité des opérations. "La plupart des technologies sur lesquelles s'appuient ces innovations existent depuis plusieurs années, comme la signature électronique", poursuit Philippe Torrès. Et de conclure : "mais leurs usages n'étaient pas suffisamment diffusés dans le grand public pour que les banques s'en servent pour créer des services innovants". Enfin, le cabinet souligne également l'augmentation du nombre de partenariats entre médias audiovisuels et services financiers.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas