Services informatiques : le marché marque une pause

Par 18 janvier 2005
Mots-clés : Smart city, Europe

Après une embellie au premier semestre, le marché de la prestation informatique semble marquer une pause. C'est ce qui ressort de l'indicateur publié par le spécialiste du secteur HitechPros...

Après une embellie au premier semestre, le marché de la prestation informatique semble marquer une pause. C'est ce qui ressort de l'indicateur publié par le spécialiste du secteur HitechPros, selon lequel les perspectives d'embauche demeurent faibles.

L'évolution de l'offre et de la demande de février 2000 à novembre 2004

Pour commencer, HitechPros observe que selon ses chiffres relevés depuis février 2000, après une nette baisse de la demande en 2003, le début de l'année 2004 a été marqué par une reprise qui est demeurée soutenue jusqu'à la saison estivale. A la fin de l'année 2004 cependant, le marché semble avoir marqué une pause, les offres de mission ayant atteint 139 pour 100 demandes en novembre, contre 161 un an plus tôt.

Offres des SSII / Demandes des clients
> Cliquer pour agrandir

Source : HitechPros
L'évolution de la demande des clients par secteur d'activité de novembre 2003 à novembre 2004

Comme en 2003, la plus forte demande en services informatiques émane des banques et des établissements financiers. Ceux-ci sont suivis par les assurances, dont la part de la demande est en légère baisse. Les secteurs d'activité que HitechPros a définis comme étant en forte augmentation sont l'administration et les services publics (de 2 à 4 %) et le secteur du BTP et de l'immobilier (de 3 à 5 %).
> Cliquer pour voir le tableau récapitulatif des demandes clients

Les prévisions pour le premier semestre 2005

HitechPros a fondé ses prévisions pour les six mois à venir sur une étude réalisée auprès de 30 directeurs de systèmes d'informations et directeurs achats de grandes sociétés, clientes d'HitechPros. A la question " Quelle évolution en termes de budget prévoyez-vous pour vos achats en assistance technique ou de forfaits au cours du premier semestre 2005 au niveau France ? ", 57 % entrevoient une diminution, 43 % une stabilité du budget et aucun ne parle d'augmentation.

A la question " En cas de diminution de ces budgets, celle-ci est-elle due à une augmentation de vos contrats en TMA* ou en Infogérance ? ", 33 % répondent oui (contre 10 % en juin 2004) et 67 % citent d'autres raisons : restriction budgétaire, fusion, fin de projet, plan social.

A la question " Prévoyez-vous une variation de vos effectifs salariés à la DSI au niveau France ? ", 23 % entrevoient une augmentation, 46 % une stabilité et 31 % une diminution. En ce qui concerne le second semestre 2005, 85 % des sondés imaginent que les effectifs seront stables et 15 % qu'ils diminueront.

* Tierce Maintenance Applicative (TMA) : La TMA consiste à confier la maintenance d'une application informatique à une société externe, avec engagement sur un budget, obligation de services, délais et efficacité, sous forme d'un contrat entre les parties.

(Atelier groupe BNP Paribas - 18/01/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas