Les services liés au haut-débit popularisés par les populations minoritaires

Par 31 décembre 2010
homme hispanique brandissant un téléphone

Afro-américains, Hispaniques et Asiatiques se montrent plus friands de services comme la TV en ligne ou la consultation de vidéos sur mobile que leurs pairs dits Caucasiens.

Aux Etats-Unis, l'accès au haut-débit reste inégal entre populations dites blanches et celles afro-américaines, hispaniques ou asiatiques. Mais, rappelle Horowitz Associates, le nombre de foyers multiculturels qui y accèdent est en train d'augmenter. Et ce qui est surtout intéressant, note le cabinet dans une étude, c'est que ces mêmes foyers font figure de précurseurs en matière de consommation des services et contenus dédiés. Ces individus sont en effet en tête de la lecture de vidéo depuis un appareil portable : plus des quatre cinquièmes des Asiatiques et des Hispaniques disposant d'un accès haut-débit regardent des films depuis un mobile, contre les trois quarts de ceux d'origine caucasienne. Toujours dans le domaine des médias, ils sont aussi plus friands de services de télévision multi plate-forme que les autres populations : près de la moitié de ces deux segments regardent la TV sur Internet, contre 35 % des Blancs et des Afro-américains.

Délivrer du contenu multi plate-forme

"Les audiences dites multiculturelles ont tendance à être à la pointe en matière d'utilisation de technologies et de services avancés", confirme Adriana Waterston, responsable du développement business chez Horowitz Associates. "Les acteurs qui tentent de pénétrer ce marché doivent délivrer des services en adéquation avec ce que les téléspectateurs attendent : du contenu multi plate-forme". Reste que le poste de télévision est encore dominant dans le paysage, et cela pour tout le monde. Environ les trois quarts des personnes interrogées, toutes origines confondues, et qui regardent du contenu TV sur le web, expliquent néanmoins que leur support favori reste leur écran traditionnel.

La TV mobile encore marginale

Pour le dernier quart, la différence est moins marquée : ils utilisent plus ou moins autant les deux supports. Et environ un quart des Asiatiques et autant des Caucasiens qui souscrivent à des offres de plusieurs chaînes payantes affirment qu'ils annuleraient leur abonnement si une grande partie du contenu qu'ils visionnent était disponible en ligne. Seulement une quinzaine de pourcent des Hispaniques et des Afro-américains annoncent qu'ils feraient de même. La TV mobile reste enfin encore un usage confidentiel pour tout le monde : un peu plus de 20 % des Hispaniques, un peu moins de ce même pourcentage des Afro-américains, et une quinzaine de pourcent des Asiatiques et des Caucasiens.

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas