SFR et Bouygues Télécom accusent France Télécom d'abus de position dominante.

Par 18 janvier 1999
Mots-clés : Digital Working, Europe

Réunis au sein de deux associations (l'AOST et l'AFOPT), les concurrents de France Télécom ont engagé un recours contentieux devant le Conseil de la concurrence sur une offre promotionnelle faite au...

Réunis au sein de deux associations (l'AOST et l'AFOPT), les concurrents
de France Télécom ont engagé un recours contentieux devant le Conseil de
la concurrence sur une offre promotionnelle faite aux nouveaux clients
d'Itinéris.
Du 15 janvier au 30 avril, France Télécom propose à ses nouveaux clients
Itinéris (Loft et Ola) de bénéficier gratuitement de l'option Primaliste
longue distance, accordant une réduction de 20 % sur six numéros longue
distance les plus appelés à partir d'un poste fixe, alors que cette option
coûte en général 10 F.
Selon les concurrents de France Télécom, dont SFR et Bouygues Télécom,
cette offre "en raison de la position dominante de France Télécom sur le
téléphone fixe, permettra à l'opérateur historique d'accroître abusivement
sa part de marché à la fois sur la téléphonie fixe longue distance et sur
la téléphonie mobile, au détriment de la capacité de choix du client
final".
Bien que cette offre ait fait l'objet d'un avis négatif de l'ART, le
gouvernement lui a donné son feu vert.
(Le Figaro - 16-17/01 - Les Echos - La Tribune - 18/01/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas