Les Silicons Valleys européennes, copies ou nouvel original?

Par 29 novembre 2013
Europe IT

Les clusters softwares européens ne sont pas tous du même niveau en termes de dynamisme et de croissance

La croissance des entreprises du secteur informatique s'est prouvée un élément essentiel au dynamisme européen en permettant d'impulser une transition numérique de grande ampleur. A l'image de la Silicon Valley, exemple omniprésent dans la gestion des pôles de compétitivité, l'Europe a vu sur son territoire se développer de nombreuses régions spécialisées dans la création de logiciels et les secteurs informatiques. 15 parmi les 270 régions européennes peuvent ainsi être qualifiées de Clusters Logiciels, de par leur dynamisme et le volume d'entreprises spécialisées dans l'informatique présents sur leur territoire. Cependant ces clusters, s'ils se prouvent des créateurs d'innovation et de croissance au sein de l'Europe, ne sont pas tous du même niveau de qualité. L'Institut Fraunhofer en Allemagne a ainsi tenté d'établir une typologie qualitative de ces 15 régions afin d'en mettre en lumière les avantages respectifs.

Pour une poignée de Clusters

Ces 15 régions comprennent notamment l'Ile de France, la Communauté de Madrid, le rassemblement allant de Berkshire à Londres, mais aussi 7 régions de l'Europe Centrale dont Berlin et 3 régions de pays scandinaves et baltiques. Cette relative homogénéité européenne s'efface cependant dans l'estimation des diverses caractéristiques des clusters. Ce sont ainsi l'Ile de France, Londres et Stockholm qui se révèlent les plus compétitifs, obtenant des classements élevés dans les indicateurs utilisés, allant du chiffre d'affaire au capital humain. Berlin au contraire, classé 2e en dynamique de croissance se voit relégué en milieu de tableau pour les autres indicateurs. Ce sont ainsi bien les régions métropolitaines historiques plutôt que les clusters ruraux créés ex-nihilo qui apparaissent comme les plus efficaces, de même que les régions industrielles à forte et ancienne implantation de grandes entreprises. Il faut cependant noter que les clusters de l'Est, de par leur proximité, accusent des qualités intéressantes et un important potentiel de croissance.

Silicon Europe

Si certaines différences sont notables entre ces régions européennes, celles-ci restent parmi les plus dynamiques au sein des 28 pays. Ainsi ce ne sont pas moins de la moitié des entreprises du Truffle Top 100 qui possèdent leur siège principal dans l'une de ces régions, dont la croissance moyenne des emplois créés dans les secteurs informatiques après 2004 était et est toujours de 2,11% par an. Ces chiffres importants montrent cependant que la spécialisation des régions européennes est encore relativement faible, et ce d'autant plus en comparaison avec l'exemple américain de la Silicon Valley dont la croissance de l'emploi dans les secteurs informatiques dépassent depuis plusieurs années les 7,5% par an. L'étude conclut ainsi que les régions européennes, plutôt que de chercher à copier le modèle américain, ne peuvent le rattraper qu'au niveaux de certains indicateurs, du fait de différences structurelles notamment quant à la culture européenne et aux différences géographiques, démographiques et financières entre ces clusters.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas