Pour simplifier son offre, GTS regroupe les équipes et les activités d'Esprit et d'Omnicom.

Par 08 juin 1999
Mots-clés : Digital Working, Europe

L'américain GTS a décidé de réorganiser sur le marché français les activités d'Esprit Telecom et d'Omnicom; L'opérateur disposera de deux structures. L'une baptisée "carriers" servira le monde des...

L'américain GTS a décidé de réorganiser sur le marché français les
activités d'Esprit Telecom et d'Omnicom; L'opérateur disposera de deux
structures. L'une baptisée "carriers" servira le monde des opérateurs
souhaitant acheter de la capacité sur le réseau paneuropéen (ex Hermès).
La seconde baptisée "business services" servira les clients entreprises et
résidentiels.
Directeur général de la partie services, Pierre-Henry Drevon estime que
GTS figurera dans le trio de tête des opérateurs alternatifs en France
avec un chiffre d'affaires en fin d'année de 700 millions de F. Comptant
déjà 13 000 clients entreprises, le groupe table sur 20 000 d'ici à la fin
de l'année.
La marque Omnicom commercialisera l'ensemble des services entreprises.
Dans les deux semaines à venir, une nouvelle grille tarifaire
particulièrement agressive devrait être présentée.
En juillet, l'opérateur inaugurera le premier tronçon de sa boucle locale
en fibre optique parisienne.
En septembre, GTS présentera sa stratégie Internet et grand public.
Concernant le marché résidentiel, l'accord avec Carrefour conclut par
Omnicom semble sur le point aujourd'hui d'être remis en cause, Carrefour
devant annoncer prochainement de nouveaux partenaires.
GTS attaquera donc ce marché en direct et en s'appuyant sur des
partenaires "il faut au moins 1 million d'abonnés sur ce marché".
La réorganisation concerne aussi l'activité des cartes prépayées. En
moyenne Omnicom commercialise 400 000 cartes par mois. Par ailleurs, des
cartes prépayées rechargeables seront introduites.
(Les Echos - La Tribune - 9/06/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas