La simulation 3D de logiciels a sa solution clé en main

Par 20 avril 2009
Mots-clés : Smart city

Afin d'économiser sur les programmes de R&D en robotique, Simply Sim propose des univers de simulation 3D à personnaliser. Les chercheurs ajoutent à un univers préfabriqué les éléments qu'ils souhaitent.

Développer et tester des outils en robotique demande un investissement lourd en R&D, particulièrement du côté logiciel. Pour éviter d'avoir à construire un robot avant que le logiciel ne soit complètement au point, Simply Sim propose des univers de simulation 3D. Ce qui est intéressant, c'est qu'il fournit uniquement l'univers. L'utilisateur y ajoute les éléments qu'il souhaite. L'intérêt : rendre la création de logiciels plus simple et plus économique. Ce, en intégrant librement dans un monde virtuel les éléments que l'on veut développer afin de les tester sans les contraintes physiques.
Une solution où l'utilisateur incorpore lui-même son contenu
Les développeurs expliquent que Simply Sim a été développé de manière à pouvoir intégrer les éléments désirés à la simulation 3D sans avoir de connaissances particulières en 3D. Pour cela, il suffit d'installer la solution logicielle sur n'importe quel poste de l'entreprise. "Simply Sim est très interactif" explique à L'Atelier Bertrand Copigneau, directeur général de Simply Sim. "L'architecture de la solution fait le lien très facilement entre la simulation et les logiciels" ajoute-t-il. Ce, grâce à des connexions réseaux qui interfacent les logiciels avec la simulation sans craindre que cette dernière ne prenne des ressources à l'appareil en test.
Des usages plus larges que la robotique
Avant tout développé pour des usages en robotique, différentes utilisations sont désormais possibles. "Il est possible de s'en servir comme d'outil d'entraînement ". Par exemple, pour des robots à utiliser en univers confiné (comme une centrale nucléaire). "Il est plus simple de simuler l'environnement pour former les contrôleurs que de faire des tests en univers réel" explique-t-il. Le site propose plusieurs "mondes génériques" mais peut aussi fournir des simulations sur mesure. L'entreprise concourre aux Start-up Challenge de Microsoft qui aura lieu le 29 avril.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas