La simulation diminue le temps d'attente des secours

Par 06 janvier 2010
Mots-clés : Smart city

Avec Siren Predict les urgentistes se confrontent à différents scenarii pour mieux agir face aux différents problèmes pouvant survenir lors d'une opération.

Afin de résoudre les problèmes de logistique auxquels sont confrontés les services de premiers secours, des mathématiciens néo-zélandais proposent Siren Predict*. Le but : passer par la simulation pour apprendre à maîtriser l'ensemble des problématiques pouvant se poser lors d'une opération de secours. Le logiciel, estampillé Optima Corporation, propose ainsi un panel de scenarii catastrophes qui facilitent les prises de décisions futures. L’équipe urgentiste peut ainsi se confronter à un désastre potentiel et établir le plan d’action stratégique correspondant.
Un système de simulation perfectionné
Les résultats de chaque simulation sont ensuite analysés par des outils graphiques, ce qui permet d’évaluer la pertinence des décisions prises. Mais ce n'est pas tout. Pour faciliter la gestion de la situation en temps réel, le programme s’appuie également sur un système de géolocalisation qui détermine où se situe en temps réel chaque ambulance. Cela afin de choisir quels véhicules envoyer sur le lieu d’un accident en calculant le chemin le plus rapide. Et d'éviter qu'ils se retrouvent coincés dans un embouteillage.
Le programme intégré dans un rapport de Recherche et Développement
Les travaux de l’équipe néo-zélandaise ne sont pas passés inaperçus. L’organisme Idea to Impact, spécialisé dans la recherche de projets innovants, s'y est intéressé. Cet organisme travaille notamment en collaboration avec le ministère de la Recherche, des Sciences et des Technologies de Nouvelle-Zélande. Un rapport a ainsi été publié qui présente onze entreprises à la pointe des nouvelles technologies, dont Optima Corporation fait partie.
(*) SIREN : Systems for Improved Response for Emergency Networks.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas