A Singapour, les opérateurs bénéficieront de la fibre et du web mobile

Par 16 mars 2011
Mobiles

Le déploiement d'un réseau national de fibre optique et l'engouement pour les smartphones sont autant de possibilités pour les opérateurs de proposer un large éventail de services et de data aux consommateurs.

L'utilisation massive du web sur mobile à Singapour, couplée à la mise en place d'un nouveau réseau de fibre optique promet d'importantes opportunités de croissances aux opérateurs, estime Pyramid Research. Cela, principalement au niveau de la data et du contenu. La raison, côté mobile, est à trouver du côté de l'amélioration de la vitesse des réseaux haut débit mobile, du perfectionnement des smartphones, et de l'élargissement de l'offre. Autant de données qui facilitent l'accès à la data mais qui font aussi que ceux qui y accèdent sont de plus en plus nombreux et disposés à consommer.

Un réseau fixe de grande qualité

"Pendant des années, la disponibilité de réseaux Wi-Fi gratuits et la disponibilité de combinés moins performants ont ralenti une utilisation massive de services 3G", regrette ainsi Emily smith, analyste de recherche. En ce qui concerne la fibre optique, le cabinet estime ainsi que la possibilité de bénéficier d'un réseau fixe de qualité favorisera aussi la création de services. "Le déploiement d'un réseau national en fibres augmentera rapidement le montant des dépenses des consommateurs, mais améliorera aussi la pénétration du haut-débit fixe en entreprise", évoque l'analyste.

Des services à améliorer régulièrement

Or jusqu'à présent, avec un taux estimé à un peu plus de 60 %, celui-ci est inférieur à ceux que l'on peut recenser dans la région. "Les opportunités se présenteront d'elles-mêmes plus fortement après 2013, quand l'accès au haut-débit, pour le moment gratuit, sera facturé". Reste que pour que cette croissance soit pérenne, il faudra qu'elle soit accompagnée d'améliorations continues du réseau, et d'innovation dans l'éventail de services et d'appareils qui seront proposés. "Les opérateurs sont plutôt agressifs sur ces plans, ce qui devrait stimuler la concurrence", conclut Emily Smith.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas