Les sites chinois non côtés prennent de la valeur

Par 27 septembre 2010
Mots-clés : Smart city, Asie-Pacifique
Site chinois

Le troisième rapport annuel de Sillicon Alley Insider a classé les cent entreprises à plus forte valorisation non cotée. Résultat : trois sites chinois font leur entrée dans le classement et prennent le pas sur les sites américains.

Les entreprises chinoises jouent la compétitivité et s'imposent progressivement sur le marché du Web, révèle Silicon Alley Insider (SAI) - une spin-off technologique de The Business Insider - dans son troisième rapport annuel*. Sur les cent entreprises privées ayant la plus forte valorisation non cotée, les analystes dénombrent désormais trois sites chinois. En tête de liste de ce trio, la plate-forme de vente aux enchères Taobao qui se classe à la douzième place.

Tudou avant Hulu

Suivie par deux sites dédiés aux vidéos en ligne : Youku se situe à la deuxième place et Tudou atteint la quinzième place. Ce dernier va jusqu'à dépasser la plate-forme de contenu américaine Hulu.com de deux places. Et ce, grâce à une valeur virtuelle estimée à 420 millions de dollars par les spécialistes. Une croissance dynamique mais qui ne parvient pas pour autant à détrôner le vainqueur 2010 de ce classement. Sans surprise, il s'agit du géant des réseaux sociaux : Facebook.

Facebook obtient la première place

Selon l'institut de recherche, ce réseau social représente quelques 25 milliards de dollars pour 500 millions d'utilisateurs. Une croissance considérable depuis 2009 où il représentait 6,5 milliards de dollars. Autres têtes de liste du classement : les sites de jeux sociaux avec à la seconde place le site Zynga. Suivis par les plates-formes et sites communautaires tels que Wikipedia et Skype, estimés à près de cinq milliards de dollars en terme de valeur virtuelle. Puis Craiglist, Twitter ou encore LinkedIn.

* " Digital 100 - World's Most Valuable start-ups".

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas