Sites communautaires : éviter la manipulation des enfants

Par 28 février 2008
Mots-clés : Smart city, Europe

Web 2.0, mobiles, contenus illicites : de nouvelles mesures sont en préparation au niveau européen pour assurer la sécurité de l'environnement en ligne des jeunes internautes.

Avec le développement du web 2.0 et la hausse de fréquentation des sites comme Facebook, My Space ou encore YouTube, les mineurs sont exposés à de nouveaux risques en surfant sur la toile. D’où l’initiative de la Commission Européenne qui lance Safer Internet, pour répondre aux dangers inhérents à l’environnement en ligne d’aujourd’hui. Une démarche qui s’inscrit dans la continuité du "Programme pour un Internet plus sûr" en 2005. "Les enfants sont de plus en plus victimes de manipulation psychologique car ils divulguent des informations personnelles susceptibles d’être exploitées par des internautes malveillants" explique Christine du Fretay, fondatrice et présidente de e-enfance(*).
Sécuriser et Sensibiliser
L’élaboration du programme part aussi du constat qu’enfants et adolescents sont de plus en plus utilisateurs d’Internet, aussi bien à la maison qu’à l’école. L’objectif de Safer Internet reste le même : s’attaquer aux contenus illicites ainsi qu’aux comportements préjudiciables en ligne. Le dispositif encourage les initiatives d’auto régulation, et veut développer la sensibilisation de la population : à la fois enfants, parents et enseignants. D’où l’idée d’une nouvelle plate-forme en ligne dédiée aux internautes qui peuvent y signaler les données à risque. Autre mesure, l’organisation de délégations de jeunes. Une pratique qui n’existe pas en France, mais qui permettrait une sensibilisation des adolescents, qui n’écoutent pas forcément les adultes. Le projet Safer Internet s’adapte ainsi à l’évolution des usages du Web.
Une collaboration européenne
Si le programme se centre sur Internet, des mesures sont prises en parallèle pour la sécurité sur mobile. La directrice de e-enfance explique : "dans tous les pays les mobiles multimédias remplacent peu à peu nos vieux téléphones. Les enfants sont plus à l’aise que leurs parents avec ces nouvelles technologies : les adultes ne sont pas forcément conscients des dangers du téléphone portable." A l’échelle européenne, les pouvoirs publics impulsent une politique de sécurisation de l’utilisation des nouvelles technologies en ligne. Et Christine du Fretay de continuer : "les pays se réunissent tous les trois mois pour échanger leurs expériences et en tirer les meilleures pratiques. Cela crée une véritable synergie et permet d’avancer plus vite". Safer Internet, qui bénéficie d’un budget de 55 millions d’euros, sera appliqué dès 2009.
Marion Roucheux
(*) Le blog d’e-enfance est parrainé par la BNP Paribas, dont L’Atelier est une filiale.

L’Atelier BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas