Les sites n'hésitent plus à traquer l'internaute pour le connaître

Par 04 juin 2009 1 commentaire

Aux Etats-Unis, la plupart des plates-formes les plus populaires embarquent des éléments de suivi de l'utilisateur, les web bug. Problème : ils sont perçus comme une menace à la vie privée.

Les sites web les plus populaires aux Etats-Unis ne respectent pas la vie privée de leurs utilisateurs, selon une équipe de l'University of California et responsable du projet Know Privacy. Pourquoi ? Parce qu'ils embarquent des balises de tracking appelées "web bug". Il s'agit de petits éléments insérés sur une page de site. Ils prennent souvent la forme de dessins invisibles à l'œil nu : leur taille ne dépasse pas un pixel de côté. Ils permettent de savoir si un utilisateur a vu la page, ou s'il a ouvert un mail. Les entreprises, notamment de marketing, s'en servent pour traquer les utilisateurs et améliorer leur profilage du comportement de l'internaute.
Traquer les internautes
Les membres du projet universitaire ont balayé les pages des cinquante sites les plus visités du pays : Blogspot, Google, MSN… Ce, afin d'en recenser les web bugs. Pour ce faire, ils ont utilisé Ghostery, une application qui détecte la présence de ces éléments espions, et permet aux utilisateurs de reporter les web bug identifiés à une base de données centrale. En un mois, les chercheurs ont trouvé au moins un web bug sur chacun des sites les plus visités des Etats-Unis, la plupart des sites en ayant plusieurs et certains plus de cent.
Un projet de recommandation
Cette recherche fait partie d'un projet plus large lié aux questions de gestion des données privées. L'approche des chercheurs était de comparer les attentes des utilisateurs et les pratiques de collecte de données effectuées par les responsables de sites. A terme, l'étude souhaite identifier les pratiques nuisibles mises en place sur la toile, afin de sensibiliser les organismes gouvernementaux et de recommander la mise en place de meilleurs politiques de régulation.

Haut de page

1 Commentaire

Ce n'est pas vraiment une news. Cela existe depuis au moins 6 ans......Bonjour et merci pour votre commentaire.
La news ne concerne pas les web bugs, mais l'étude qui a été faite sur les sites.
Bien cordialement,
LA rédaction

Soumis par bendel (non vérifié) - le 04 juin 2009 à 18h45

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas