Les sites des prestataires de santé mécontentent les seniors

Par 22 août 2007
Mots-clés : Smart city

Les seniors américains seraient peu satisfait de l'information dont ils disposent sur les sites Internet de leurs prestataires d'assurance santé...

Les seniors américains seraient peu satisfait de l'information dont ils disposent sur les sites Internet de leurs prestataires d'assurance santé.   
 

(cliquez pour agrandir)
Les sites d'information en ligne proposés par leurs assureurs ne conviendraient pas aux seniors américains, souligne le Forrester dans une étude du 21 août. D'après le cabinet d'analyse, cette catégorie de contractants s'informerait de préférence via les canaux téléphoniques et de messagerie électronique pour répondre à leurs interrogations quant à leur couverture santé. Ce chiffre est d'autant plus éloquent que 85% de ces personnes âgées ayant souscrit à une complémentaire santé navigueraient sur Internet sur une base quotidienne.
 
Des contractants déçus par leur service online
 
Et cette tendance à bouder les sites Internet des prestataires d'assurance santé concernerait près d'un contractant sur deux. Ce chiffre serait aussi bien valable pour les bénéficiaires d'un contrat complémentaire du système de couverture public Medicare, que pour les adhérents exclusivement pris en charge par des prestataires privés. Dans des proportions presque similaires, a savoir près de une personne sur deux, les assurés interrogés par Forrester ont déclaré ne pas être satisfait des informations disponibles en ligne, voir avoir été induit en erreur.
 
De nombreux axes d'amélioration
 
Fort de ce constat, les auteurs de l'étude ont émis quelques recommandations à l'attention des fournisseurs de couverture santé. Pour Forrester, ces problèmes d'accessibilité à l'information doivent être corrigés en vue de l'arrivée de près de 80 millions de baby-boomers à l'âge de la retraite. Le cabinet d'analyse préconise également qu'une information spécifique au seniors bénéficiaires de couvertures santé soit mise à disposition pour ne pas que ces contractants se détournent d'Internet pour le téléphone, plus coûteux. Des services d'information spécifiques sur la prescription et le marché des médicaments pourraient être développés. Enfin, dernier axe d'amélioration, l'ergonomie et la charte graphique des sites concernés pourraient être spécialement adaptées aux contraintes liées au grand âge.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 22/08/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas