Quand les sites savent adapter leur apparence à la culture de l'utilisateur

Par 24 novembre 2008
Mots-clés : Smart city, Europe

Chaque internaute a une approche des sites différente selon son bagage culturel et son pays de résidence. Une doctorante de l'université de Zurich développe un logiciel qui détecte ces critères pour reconfigurer le site.

Le système de traduction intuitive en temps réel n'a pas été le seul à être primé à l'occasion du Swiss Computer Challenge. Celui-ci a accordé cette année la première place à un logiciel de reconfiguration des sites en fonction du contexte culturel. Celui-ci permettra à un site de s'adapter automatiquement au bagage culturel de l'utilisateur, quelque soit le pays dans lequel il réside. Le système, développé par une doctorante de l'Institut d'informatique de l'université de Zurich, repose sur une approche sémantique. La responsable du projet a mis au point plusieurs modèles informatiques qui reposent sur les pratiques culturelles propres à un pays, une région, une religion, un niveau d'éducation... Chaque modèle est intégré au système sous la forme d'une ontologie.
Analyse sémantique et approche sociologique
Lorsqu'un internaute se rend sur un site qui utilise le logiciel, trois questions lui sont posées, sur son actuel lieu de résidence, ceux dans lesquels il a éventuellement séjourné auparavant et la durée de chaque étape. Les interactions de l'utilisateur avec l'interface sont aussi traquées. L'ensemble des données est alors analysé par le logiciel, qui adapte le site en fonction du contexte qu'il a décelé. Selon la chercheuse, les différences culturelles relatives au design d'un site sont généralement sous-estimées. Un problème pour les entreprises qui souhaitent élargir leur force de frappe à l'étranger ou pour les internautes des pays émergents pour qui un site non adapté est une barrière supplémentaire. "Chaque application devrait être adaptée aux différentes cultures. Cette nécessité n'est pas seulement sociologique mais aussi économique et professionnelle", souligne Katharina Reinecke à L'Atelier.
Des applications pour les entreprises qui souhaitent exporter
Celle-ci s'appuie ainsi sur le phénomène du e-commerce : "Les consommateurs ont tendance à plus acheter si le design du site leur est familier et les rassure. En offrant des boutiques en ligne "personnalisées", les marchands ont toutes les chances de multiplier leur base clients". En effet, le constat de départ était simple : si elle veut avoir du succès, une interface web doit correspondre aux attentes de l'utilisateur. Souvent inconsciemment, nous avons des habitudes de navigation propres à un pays. Se repérer sur un site qui n'adopte pas les mêmes démarches - guidage pas à pas ou fonctionnement sur initiatives, mise en place d'un design sobre ou d'animations 3D animées, etc. - peut du coup perturber et éloigner un internaute. Pour rappel, la compétition récompense les projets suisses qui s'interrogent sur les futures problématiques liées au secteur des nouvelles technologies.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas