En situation de mobilité le toucher suffit pour écrire des SMS

Par 03 septembre 2010
Mots-clés : Smart city

Un chercheur néerlandais a mis au point un outil relié par Bluetooth aux mobiles, permettant d'écrire des messages en dessinant la forme des lettres avec l'index. Ce, sans regarder le téléphone portable.

Ecrire un message sur son mobile sans y jeter un œil. Certains s'y essaient. Mais avec l'ère du tactile et de la miniaturisation, l'exercice devient de plus en plus délicat. Pour cette raison, Guust Hilte, chercheur de l'université de technologie d'Eindhoven, a mis au point un outil baptisé "tactile texting". Dissimulé dans le creux de la main, sa taille et sa forme à moitié ronde permettent aux utilisateurs d'écrire un message simplement avec leur pouce, en dessinant chacune des lettres, du bout des doigts. L'outil est relié par Bluetooth au téléphone mobile grâce à un bouton que l'utilisateur presse au préalable, pour activer le système.
Des lignes saillantes guident l'utilisateurs pour la forme des lettres
Sa particularité est de reconnaître la forme générée par le mouvement du pouce", explique à L'Atelier, Guust Hilte, grâce à des micro-détecteurs sous la partie plane de l'outil qui s'enclenchent à chaque contact avec l'index. Cette dernière est marquée de lignes saillantes que les utilisateurs doivent suivre avec leurs pouces pour former une lettre. Les segments nécessaires à la reconnaissance des lettres sont réduits à leur maximum. Pour la lettre, "O" par exemple la forme d'un demi cercle suffit. Au-delà de l'alphabet "tous les autres caractères sont également possibles", souligne Guust Hilte.
Utilisable en conférence ou en situation de mobilité
Et si l'usage permet de n'utiliser qu'un seul de ses sens, le toucher, pour écrire un message texte, "l'outil n'est pas pour autant destiné uniquement aux malvoyants", précise le chercheur. "Il a été pensé pour tous, de sorte à ce que chacun puisse taper un message sans devoir regarder le téléphone mobile", explique-t-il à L'Atelier. "Dans une voiture, en conférence, ou juste en se promenant". Le prototype est en cours de test, mais le chercheur travaille sur une nouvelle version "intégrée à l'arrière d'un ordiphone", conclut-il. 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas