Situation du marché français des semi-conducteurs au 3ème trimestre 2001.

Par 27 novembre 2001
Mots-clés : Smart city, Europe

Selon le SITELESC (syndicat des industriels de tubes électroniques et semi-conducteurs), le marché français des semi-conducteurs, établi à partir des facturations des membres des clubs, circuits int...

Selon le SITELESC (syndicat des industriels de tubes électroniques et
semi-conducteurs), le marché français des semi-conducteurs, établi à
partir des facturations des membres des clubs, circuits intégrés et
discrets, recule au 3ème trimestre 2001 de 66 % par rapport au 3ème
trimestre 2000, en chute déjà de 27 % par rapport au 2ème trimestre. Ce
recul est en conformité avec tous les résultats annoncés par les
entreprises.
Ces résultats sont en ligne avec la tendance mondiale dans le domaine des
semi-conducteurs. Toutefois, la France, par la structure particulière de
son marché (prépondérance des télécommunications et des encarteurs,
domaines où elle est leader mondial) est sensiblement plus touchée.
Pour 2001, les résultats de la France seront en retrait par rapport à ceux
de l’Europe. Selon les estimations actuelles, le marché devrait chuter de
30 à 40 % par rapport à 2000.
(Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 27/11/2001)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas