Six dirigeants européens sollicitent l'Union pour la numérisation du patrimoine culturel

Par 29 avril 2005
Mots-clés : Europe

Les dirigeants de la France, de la Pologne, de l'Allemagne, de l'Italie, de l'Espagne et de la Hongrie sont montés au créneau. Dans une lettre adressée à deux hauts dignitaires européens...

Les dirigeants de la France, de la Pologne, de l'Allemagne, de l'Italie, de l'Espagne et de la Hongrie sont montés au créneau. Dans une lettre adressée à deux hauts dignitaires européens (Jean-Claude Juncker, Président en exercice du Conseil européen et José Manuel Durao Barroso, Président de la Commission européenne), les six chefs d'Etat et de gouvernement demandent la constitution d'une bibliothèque numérique européenne.

Jean-Noël Jeanneney, le président de la Bibliothèque Nationale Française, a jeté un véritable pavé dans la mare en désignant le spécialiste de la recherche en ligne Google comme une menace pour la culture européenne. Pour mémoire, celui-ci a annoncé il y a maintenant plusieurs mois le lancement de son projet Google Print, visant à numériser ces six prochaines années quelques 15 millions de livres provenant des fonds de grandes bibliothèques anglo-saxonnes.

Les six chefs d'état européens, qui ont aussi reçu le soutien du Royaume-Uni, expliquent dans leur missive leur crainte que le patrimoine culturel européen, s'il n'est pas numérisé, n'occupe pas "toute sa place dans la future géographie des savoirs".

"C'est la raison pour laquelle nous souhaitons prendre appui sur les actions de numérisation déjà engagées par nombre de bibliothèques européennes pour les mettre en réseau (...) Il s'agit de coordonner et de soutenir des initiatives aujourd'hui dispersées afin de les mettre en cohérence et de les amplifier".

Les chefs d'Etat demandent ainsi à ce que l'Union joue un rôle crucial, pour "fournir le cadre d'une concertation entre les institutions concernées", mais aussi "apporter sa contribution à la solution des problèmes à surmonter : sélection des fonds numérisés de manière à éviter les redondances, mise au point des outils de recherche et de présentation les plus performants, actions de recherche-développement dans le domaine des techniques de numérisation à mettre en oeuvre, réflexion à engager sur les attentes et les besoins des utilisateurs, etc."

Reste à attendre la réponse de la Commission européenne...

(Atelier groupe BNP Paribas - 29/04/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas