Skype s'attaque aux "taxes roaming", gare aux opérateurs mobiles !

Par 15 avril 2005
Mots-clés : Smart city

Niklas Zennström, le CEO de Skype, la compagnie luxembourgeoise de téléphonie sur IP via réseau PtoP, va-t-il entrer dans la liste des hommes les plus haïs des conseils d'administration des...

Niklas Zennström, le CEO de Skype, la compagnie luxembourgeoise de téléphonie sur IP via réseau PtoP, va-t-il entrer dans la liste des hommes les plus haïs des conseils d'administration des opérateurs télécoms ? C'est chose faite pour les opérateurs de téléphonie fixe, cela pourrait l'être prochainement pour les opérateurs de téléphonie mobile.

Côté fixe, Skype est sur le point d'annoncer plus de 100 millions de téléchargement effectués pour son logiciel de téléphonie IP en réseau PtoP. Face à ce succès, les acteurs traditionnels d'échanges via Internet ne désarment pas. Ainsi, la version 7.0 de MSN Messenger propose ainsi une conversation audio et vidéo gratuite entre les ordinateurs, avec une qualité sonore nettement accrue…

Côté mobile, Skype pourrait de nouveau surprendre avec le lancement de son service SkypeIn. Ce dernier propose tout simplement à ses utilisateurs de recevoir sur leurs terminaux mobiles des appels de numéros présélectionnés (3 pour l'instant). Ils passeraient sur protocole Internet (IP) via le système Skype. Adieu donc, taxes de roaming ! Car il n'y aura plus de changement de réseaux entre opérateurs mobiles.

Le prix de SkypeIn ? 10 euros pour 3 mois de souscription ou 30 euros pour un an. Gare, à terme aux modèles d'affaire des opérateurs de téléphonie mobile exagérément basés sur le roaming !

Lire aussi :

Les premiers partenariats de Skype dans la téléphonie mobile dans l'édito :
Salon 3GSM : une fin de bal entre enthousiasme et incertitudes...

http://www.atelier.fr/article.php?artid=29197&type=Edito

(Atelier groupe BNP Paribas - 15/04/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas