Le smart grid trouve lentement sa place dans le secteur énergétique public

Par 12 mars 2010 1 commentaire

La mise en place d'infrastructures ''intelligentes'' est loin d'être automatique pour les fournisseurs publics d'électricité, eau et gaz. Ce, en partie parce qu'ils ne savent pas quelle méthode adopter.

Seule une minorité des entreprises du secteur énergétique public - spécialisées dans l'acheminement de l'électricité, du gaz ou de l'eau - a mis en place une infrastructure dite "intelligente" (smart grid). C'est ce que révèle une étude de Microsoft, selon laquelle moins de 8 % d'entre elles ont terminé leur installation d'un réseau de distribution sur ce modèle. Et plus de la moitié des entreprises de ce secteur à travers le monde n'ont encore rien entrepris. Le reste annonce avoir des projets en cours. L'une des raisons qui font que ces entités ne planifient pas de se tourner vers les smart grid est que les professionnels ne savent toujours pas quelle méthode adopter pour les mettre en place. La plupart d'entre eux désire pourtant voir se développer ces solutions innovantes.
Les infrastructures existantes jugées insuffisantes pour surmonter les défis futurs
"L'industrie des services énergétiques publics n'est pas réticente au changement", note ainsi Jon Arnold, directeur général de Power & Utilities Industry de Microsoft. "C'est l'ampleur de ce dernier par rapport à l'ensemble, des modèles d'entreprise aux systèmes, qui est immense". Ainsi, parmi les personnes interrogées pour l'enquête, une large proportion estime que les infrastructures technologiques existantes sont insuffisantes pour surmonter les défis énergétiques futurs. Cela concerne près des deux tiers des professionnels aux Etats-Unis et un peu moins de la moitié de ceux travaillant dans la zone EMEA. Autre obstacle, et de taille : le frein financier, considéré comme la barrière principale à l'adoption d'infrastructures intelligentes.
Surveiller la consommation énergétique grâce aux compteurs intelligents
Par ailleurs, l'étude a cherché à déterminer quelle était, pour les professionnels, la valeur ajoutée des réseaux intelligents.Plusieurs points positifs ont été avancés par les personnes interrogées : selon elles, cela permettra d'optimiser la production et la distribution. Pour implanter avec succès un smart grid, l'étude souligne que ce sont les technologies de gestion de la distribution et de comptage dites aussi intelligentes qui sont considérées comme primordiales.Elles seront notamment utiles pour surveiller la consommation énergétique et veiller à ce que celle-ci demeure dans les normes environnementales.

Haut de page

1 Commentaire

Les Smart Grids ont su trouver leur place en Europe ! Plusieurs initiatives, au niveau européen, ont vu le jour, faisant intervenir des acteurs clés du secteur de l'énergie et de l'informatique. Objectif : réfléchir à des solutions innovantes pour mieux gérer la production des énergies renouvelables et maîtriser notre consommation d'énergie au quotidien. Les technologies de l’information et de la communication, associées à l'expertise des réseaux électriques, peuvent apporter cette intelligence.

Soumis par Au-delà des lignes (non vérifié) - le 29 mars 2010 à 16h10

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas