Smartphone + 3G = hotspot mobile à disposition

Par 20 octobre 2008 1 commentaire
Mots-clés : Smart city, Europe

WalkingHotSpot se télécharge sur les combinés 3G/Wi-Fi. Il transforme ces derniers en hotspot, ce dans tous les endroits couverts par les réseaux mobiles. PDA, PC portables et autres appareils peuvent s'y connecter.

TapRoot Systems, à son tour, propose aux propriétaires d'un ordinateur portable de se connecter en situation de mobilité avec un débit beaucoup plus rapide que Bluetooth. Il lance WalkingHotSpot, une solution logicielle avec qui ses assistants personnels 3G/Wi-Fi - ou ceux des autres - deviennent des hotspots. Une fois l'application téléchargée, il suffit de se trouver dans un environnement où les réseaux 3G sont activés pour permettre à tout PC portable ou lecteur MP3 de profiter de la connexion établie. Selon le fournisseur, il n'est pas nécessaire de télécharger de logiciel particulier pour relier le support au hotspot mobile. Plusieurs appareils peuvent s'y connecter en même temps.
 
Une diffusion en Europe
 
Le service sera disponible dans toute l'Europe. "Si l'on combine la prolifération du nombre de smartphones avec la présence d'un réseau d'infrastructures 3G mature sur le Vieux Continent, on parvient à un résultat très favorable au succès de notre système de hotspots Wi-Fi", souligne Bob Bicksler, pdg de TapRoot Systems. "L'application leur permettra d'être sûr de posséder une connexion Internet fiable, solide, économique et disponible en quasi-permanence, où qu'ils se trouvent". L'avantage de ce type de solutions tient aussi dans son prix : l'utilisateur n'aura pas à acheter de clé 3G+ ou de s'équiper d'autres dispositifs.
 
Tous les smartphones ne sont pas encore compatibles
 
WalkingHotSpot est en effet proposé soit à l'achat simple, au prix de 25 dollars (18 euros) pour un an, soit sous forme d'abonnement. Il en coûte alors 7 dollars par mois (5 euros). Un essai de sept jours est également proposé gratuitement. Enfin, les téléphones doivent fonctionner sous Windows Mobile 6, S60 ou Symbian UIQ pour être compatibles. Un prérequis qui limite le nombre de combinés compatibles. Cette limitation est malheureusement partagée par les autres solutions de hotspots mobiles, comme celle de JoikuSpot. Ainsi, JoikuSpot n'est disponible que sur les appareils qui fonctionnent sous Symbian S60. Selon les responsables du projet, il rassemble plus de deux cent mille utilisateurs.

Haut de page

1 Commentaire

bizarre, sur leur site aucun mobile UIQ n'est compatible, j'ai envoyé un mail pour demander confirmation.

D'où viens cette information, selon laquelle leur logiciel est compatible UIQ ?

Soumis par vaolo (non vérifié) - le 08 novembre 2008 à 11h08

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas