Les smartphones remplacent cahiers et stylos à l'école

Par 10 février 2009 2 commentaires

Goknow! a développé un environnement scolaire pour smartphone qui permet aux élèves de travailler directement sur le combiné. Ce, en classe comme chez eux.

Les smartphones ont presque les capacités d'un ordinateur, coûtent moins cher et sont déjà sur les campus. En partant de ce constat, Soloway, président de GoKnow!, aidé de professeurs, a développé Mobile Learning Environment. Un environnement scolaire qui intègre des minis versions de Word et Excel mais également des programmes afin de faire ses devoirs, apprendre ses leçons et surfer. Plus de mobilité et une connectivité accrue permettent, d'après les développeurs, d'augmenter l'engagement des élèves et de les intéresser en utilisant un support moderne.
Renforcer la coopération
Afin de rendre réellement efficace l'utilisation de ce logiciel, il faut que chaque étudiant en soit équipé. Pour Soloway, les smartphones sont appelés à remplacer les stylos et les feuilles à l'école. L'accès à des sites éducatifs et à Twitter permettent de complémenter les leçons et augmentent l'interactivité des cours. Une étude est en cours dans deux classes au Texas afin de vérifier que l'utilisation de ces appareils et de ces logiciels apportent réellement une plus value à la qualité de l'enseignement.
Vers une école 2.0
L'expérience déjà menée en Angleterre et le succès rencontré par les Serious Game laissent présager un développement de ce type de logiciel. En effet le portable devient un outil où l'on peut développer des systèmes d'annales, accéder à des plates-formes éducatives... Pour les fondateurs du projet, quelques obstacles freinent encore la généralisation du mobile à l'école : la capacité de tous à s'équiper d'appareils encore coûteux et la défiance naturelle du corps enseignant envers cette technologie qu'ils ne maîtrisent souvent pas.

Haut de page

2 Commentaires

très intéressant

Soumis par louiz (non vérifié) - le 11 février 2009 à 10h04

Moi aussi je veux un SMART PHONE, je sui prêt à participer à l'expé. Et les résultats seront très positifs.

Soumis par Georges Mathieu (non vérifié) - le 12 février 2009 à 16h25

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas