Quand les SMS créent le réseau social mobile

Par 06 novembre 2009
Mots-clés : Smart city, Asie du Sud

En développant un protocole spécifique, le centre de recherche de Nokia met en place un réseau social simplifié accessible via SMS. Un système qui ouvre des perspectives dans les pays émergents.

L’Internet mobile n'est pas disponible sur les modèles de téléphone d'entrée de gamme. Ce qui exclue de facto des millions d’utilisateurs. Une situation qui pourrait partiellement évoluer, grâce à l’utilisation d'un service de base : le SMS. Umesh Chandra, chercheur au centre de recherche californien de Nokia, a développé un protocole réseau permettant à des téléphones basiques de se connecter à des serveurs Internet par ce biais. Le service proposé s’apparente à une version plus simple d’un réseau social de type Facebook. "Les utilisateurs seront capables de créer leurs groupes, de chatter avec leurs amis, de publier leur situation géographique, etc.", explique Umesh Chandra à L’Atelier. "Notre objectif est de fournir un tel service dans un environnement aux ressources – appareil et réseau – limitées".
Un protocole condensé
Une solution qui sera particulièrement utile dans un pays comme l’Inde, comme il l’explique au New Scientist. Des millions de personnes possèdent en effet un téléphone, mais très peu peuvent se permettre les modèles dernier cri. Pour permettre au service de reposer sur les SMS, il a fallu développer un protocole de communication avec le serveur dont la syntaxe soit particulièrement dense. Il faut en effet transférer un maximum d’information en un minimum de messages possibles pour limiter le coût pour l’utilisateur final. La nature du système pose aussi quelques contraintes. "Par exemple, pour envoyer un message à un groupe, il est nécessaire de se rappeler le nom exact du groupe et d’employer la syntaxe appropriée", explique le chercheur indien.
Un système de géolocalisation inclus
Pour pallier cette difficulté, les possesseurs d’un appareil - juste Nokia cette fois - peuvent également utiliser une application java spécialement développée pour ce projet. L’interface utilisateur y est beaucoup plus riche et élimine le besoin de se remémorer la syntaxe et le nombre de messages à envoyer. Autre avantage de cette version, elle inclut un système de géolocalisation. Lors de l’envoi d’un message, la position géographique de l’expéditeur est diffusée, en se basant sur l’antenne relais la plus proche. Une option qu’il sera possible de désactiver à terme. Le service pourrait également être étendu pour y inclure la localisation de magasins ou de centres d’intérêt. Un premier pilote du projet va être lancé en Inde prochainement.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas