Des SMS lisibles du bout des doigts

Par 23 avril 2004
Mots-clés : Smart city

Des cinq sens que l’on possède, les technologies de l’information en utilisent principalement deux : la vue et l’ouïe. Au-delà des tapes sur clavier, le toucher pourrait aussi jouer un rôle dans...

Des cinq sens que l’on possède, les technologies de l’information en utilisent principalement deux : la vue et l’ouïe. Au-delà des tapes sur clavier, le toucher pourrait aussi jouer un rôle dans ces nouveaux modes de communication. C’est ce qu’a imaginé le professeur Rolf Eckmiller, directeur de la division Neural Computation de l’université de Bonn, qui a conçu avec son équipe une solution tactile qui permet de « lire » des SMS grâce au bout des doigts.

Comment cela fonctionne ? Le département de l’université de Bonn a créé un téléphone portable muni de petits tableaux composés de mini-épingles qui se déposent sur le bout des doigts en formant des ensembles facilement reconnaissables : des cercles, des lignes, des carrés, des lettres en formes de V… Sans prétendre recomposer la complexité du langage écrit, ce langage tactile est conçu pour traduire certains mots-clefs ou certains signes essentiels, à l’instar de l’arobase qui s’inscrit en spirale sur le bout des doigts !

Quels types d’usages pourrait créer une telle invention ? Selon le professeur Eckmiller, plusieurs applications seraient envisageables : des messages tactiles pour les conducteurs automobiles, des SMS intimes, « lisibles » avec une faible luminosité, des SMS artistiques, des messages reproduisant des sons pour les sourds, une aide visuelle pour les aveugles… Autant de possibilités qui font dire à Mr. Eckmiller que « le toucher sera le 3ème sens humain utilisé par les technologies de l’information ».

(Atelier groupe BNP Paribas - 23/04/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas