Les sodas sont mauvais pour votre santé mais aussi celles des autres !

Par 25 octobre 2011
soda

On savait déjà que les sodas n'étaient pas la boisson idéale pour garder une ligne svelte et athlétique. Ce qu'on ignorait en revanche, c'est qu'ils pouvaient nous envoyer en prison, sans passer par la case régime.

C'est en tout cas ce qu'affirme une étude extrêmement sérieuse menée par deux chercheurs de l'Université du Vermont et de l'Ecole de Santé Publique d'Harvard. En interrogeant un panel de lycéens de Boston, ils auraient constaté un rapport troublant entre consommation de sodas et violence, port d'armes et agressions sur ses proches. A plus de 5 canettes par semaine, vous avez 9 à 15% plus de chance de perpétrer l'un de ces actes. Apparemment, cela vaudrait pour tous les profils d'adolescents, quelque soit leur sexe, leur âge, leur couleur, leur poids, leurs habitudes de sommeil ou leur addiction au tabac et à l'alcool.

D'après les résultats de l'enquête, l'association saute aux yeux même si les deux scientifiques ne se sont pas penchés plus que ça sur les causes physiologiques ou psychologiques qui pourraient expliquer ce type de comportements : taux élevé de sucre et de caféine dans le sang, compensation d'une alimentation pauvre et désordonnée...

A la lecture de cette étude, deux questions fondamentales me viennent à l'esprit. D'abord, comment parvient-on à inciter près de 2,000 jeunes à répondre à des questions comme "Avez-vous déjà frappé votre petite amie ?" ou "Portez-vous actuellement un couteau ou une arme à feu ?" ?  Généralement, ce n'est pas vraiment le type d'informations qu'on souhaite divulguer au sein de son lycée. Ensuite,  sachant que votre serviteur consomme au bas mot l'équivalent de 25 ou 30 canettes de Coca Light ou Zero (et oui, je fais quand même attention !), combien de temps vais-je tenir avant de péter littéralement les plombs et recréer Bowling for Columbine au milieu de l'open space ?

Si ça ne venait pas des Etats-Unis, j'aurais parié que ce rapport était, en réalité, la pièce maîtresse d'un vaste complot pour justifier les récentes taxes supplémentaires sur les sodas en France. Pour lutter contre la violence à l'école finalement, pas besoin d'augmenter les effectifs de surveillants ou de policiers au sein des établissements. Il suffit simplement de retirer les distributeurs de canettes... 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas