Les sollicitations d'achats groupés bien perçues par les consommateurs

Par 15 septembre 2011
Mots-clés : Smart city, Amériques
dailydeals

Les internautes sont toujours partants à l'idée de recevoir quotidiennement des offres de réduction par mail ou par SMS. Notamment parce que, apparemment, plus une personne achète par ce biais, plus elle en devient friande.

En ce qui concerne les sites d'achats groupés type Groupon, les études varient entre lassitude et mécontentement des consommateurs ou au contraire pérennisation de l'engouement. Le cabinet OC&C vient ainsi de sortir une étude annonçant que les trois quarts des clients seraient satisfaits. Dans cette veine, des chercheurs des universités de Rice et Cornell ont mené une étude sur un panel d'un millier de personnes, pour s'enquérir de la réception par mail de ces offres. Résultat : le phénomène des promotions journalières envoyées par mail ou SMS serait toujours très bien perçu par les consommateurs. Le marché devrait continuer à croître dans les prochaines années, car 83,7% de la population n'a jamais eu recours à ce type de réductions, notamment par manque d'accès ou d'informations. Par ailleurs, on constate que les plus gros utilisateurs sont loin d'être lassés : ils consultent leurs e-mails quotidiennement dans l'attente de ces bons plans et les ont totalement intégrés à leur logique d'achat, estiment les chercheurs.

Des consommateurs plus complexes qu'il n'y paraît

Dans la majorité des cas, ils pensent que ces promotions les aident à économiser de l'argent sur des produits qu'ils auraient acquis de toute manière. "Plus un individu utilise ces promotions, plus il est enthousiaste à l'idée de le refaire.", explique Utpal Dholakia, co-auteur de ce rapport. Mais cela n'est pas le seul moteur : ces clients sont attirés par une offre par le simple fait que ce soit une promotion. "Il existe une théorie selon laquelle les acheteurs seraient uniquement intéressés par les rabais importants (-50% et plus). Notre recherche démontre qu'ils continueraient à utiliser ces offres promotionnelles même si les réductions étaient plus faibles", ajoute Utpal Dholakia. L'étude révèle également que plus la personne est jeune, plus elle a tendance à rechercher ces offres. Le pourcentage d'acheteurs grimpe aussi dans les zones urbaines et dans les milieux aux revenus élevés.

Des efforts à fournir en matière de créativité et de visibilité

Le rapport dresse un profil psychologique de l'utilisateur générique de ces offres promotionnelles. Il n'a en général que peu d'intérêt à se démarquer des autres, et ne fait pas particulièrement attention à ses dépenses. Il souhaite essayer de nouveaux produits et services afin de pouvoir échanger sur ces expériences inédites et tenter de convaincre d'autres consommateurs. C'est à présent aux entreprises (sites opérateurs et marchands) de jouer en élaborant des stratégies marketing plus subtiles et plus créatives afin d'attirer leurs clients éventuels mais aussi en rendant ces offres disponibles dans le plus d'endroits possibles. Utpal Dholakia conclut : "Toutes ces caractéristiques psychologiques indiquent que les motivations des consommateurs sont bien plus complexes que simplement économiser de l'argent."

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas