Soluto publie en ligne les rapports d'erreurs

Par 25 mai 2010
Mots-clés : Smart city

La solution logicielle s'installe sur le disque dur de l'ordinateur, et récolte les données relatives aux applications qui connaissent des problèmes sur la machine. Puis les rend disponible sur la Toile pour alerter les utilisateurs.

Pour amener les constructeurs informatiques à proposer des machines et des applications plus performantes, Soluto rassemble les informations relatives aux erreurs de chargement qu'ils rencontrent et les publie en ligne. Le but : permettre aux individus de choisir les ordinateurs et les applications qui produisent le moins d'insatisfactions de la part des autres utilisateurs. "Microsoft récolte d'ores et déjà des informations sur les bugs, et les problèmes que connaissent les utilisateurs. La différence, c'est que nous rendons publiques ces données", explique à L'Atelier Roee Adler, responsable de la solution. Une fois installée sur l'ordinateur de l'utilisateur, Soluto analyse le comportement de celui-ci, récolte et rend visible des données. Comme le temps que prend telle ou telle application pour se lancer, par exemple. Une icône affiche l'ensemble des programmes qui fonctionnent à un instant déterminé sur le poste de travail.
Envoyer un rapport anonyme
Et distingue ceux qu'il est possible de supprimer, de ceux qui sont essentiels au bon fonctionnement de la machine. Autre fonction : il est possible de mettre en pause le chargement d'une application. "Soluto comprend ce que vous cherchez à faire avec votre PC, et rassemble dans une large base de données toutes les informations que vous décidez de communiquer", précise le responsable. Un onglet donnant la possibilité à l'utilisateur d'envoyer un rapport complet à l'entreprise, de façon anonyme. Il suffit de cliquer sur "mon PC me frustre" ("My PC is frustrating me"), ce qui a pour effet de donner l'autorisation à Soluto de récupérer les données relatives au fonctionnement des applications sur l'ordinateur.
Analyser les points de blocage
"L'idée, pour le moment, ce n'est pas de réparer les problèmes que les utilisateurs rencontrent", insiste Roee Adler. "Mais d'analyser les points de blocage et de créer une base de données pour pousser les constructeurs à corriger le tir", explique-t-il. A noter : le logiciel s'adresse en premier lieu aux particuliers, mais également aux entreprises, qui effectueront des économies en terme d'infrastructures informatiques. En investissant directement dans les machines les plus fiables. Le programme est téléchargeable gratuitement sur la Toile.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas