Sonera : la Finlande assume sa part d’échecs

Par 20 août 2002
Mots-clés : Digital Working, Europe

C’est une première en Europe : Sauli Niinistoe, ministre finlandais des Finances, a reconnu hier la responsabilité des pouvoirs publics de son pays dans les dépenses que l’opérateur historique...

C’est une première en Europe : Sauli Niinistoe, ministre finlandais des Finances, a reconnu hier la responsabilité des pouvoirs publics de son pays dans les dépenses que l’opérateur historique Sonera a entreprises lors de l’acquisition des licences UMTS en Europe. De fait, l’opérateur historique de Finlande a acheté au cours de l’année 2000 une licence UMTS en Allemagne pour plus de 4 milliards d’euros, en partenariat avec l’opérateur hispanique Telefonica Moviles. Pour l’heure, avant que les réseaux UMTS ne soient opérationnels, la joint venture Quam que Sonera a créé avec Telefonica Moviles a du suspendre ses activités commerciales. (Atelier groupe BNP Paribas – 20/08/2002)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas