Sony Reader Portable: Sony relève le défi du livre électronique

Par 28 septembre 2006
Mots-clés : Future of Retail

Le groupe Sony vient d'annoncer le lancement pour le premier octobre du Sony Reader Portable, un lecteur de livres électronique spécialement étudié pour le confort...

Le groupe Sony vient d'annoncer le lancement pour le premier octobre du Sony Reader Portable, un lecteur de livres électronique spécialement étudié pour le confort de lecture. Parallèlement, le constructeur japonais ouvrira prochainement une boutique en ligne qui permettra de télécharger des ouvrages parmi un catalogue de 10000 titres.
 
Lancé à la fin des années quatre-vingt dix, le eBook, qui se présentait sous la forme d'un mini ordinateur type PDA, n'avait pas séduit les amateurs de littérature, la luminosité de l'écran devenant rapidement désagréable. Le lecteur de Sony, qui table sur la technologie du papier électronique, parie sur ce nouveau confort de lecture pour remettre le livre électronique au goût du jour.
 

Le Sony Reader Portable, qui recourt à la technologie du papier numérique, permet un grand confort de lecture... si l'on y met le prix.
 
Cette technologie inédite, développée par la société E-Ink, consiste en un treillis de transistors recouverts de microcapsules remplies de minuscules billes noires et blanches. Par la circulation d'un courant électrique à travers les transistors, il est possible de contrôler la polarité de chaque microcapsule et, en faisant remonter à la surface les billes, de créer des lettres, des chiffres et des images sans recourir à un rétro-éclairage.
 
Le lecteur, qui contient une mémoire de 64 mégaoctets, permettra de conserver une trentaine des 10 000 ouvrages mis à disposition sur le portail "Sony Connect" du constructeur. Le Reader Portable propose également le téléchargement de flux RSS permettant d'accéder aux billets publiés sur certains blogs, ainsi que la lecture de fichiers sonores au format MP3. Enfin, à terme, les fichiers en format PDF devraient pouvoir être lus, de même que les journaux et autres périodiques.
 
Afin d'attirer un maximum de lecteurs, Sony a passé des accords avec six éditeurs, dont deux filiales des groupes News Corp et CBS Corp, Harper Collins et Simon et Schuster. Pour ses débuts, le groupe frappe fort : le premier livre téléchargeable ne sera autre que le best seller de Dan Brown, le Da Vinci Code.
 
Les ouvrages téléchargés coûteront 25% de moins que leur version papier. Cette réduction, ajoutée aux 50 dollars (35 euros) offerts par Sony à l'achat de son lecteur, est intéressante. Mais elle risque de ne pas compenser les 350 dollars (275 euros) qu'il faudra débourser pour acquérir le Sony Reader Portable.
 
(Atelier BNP Paribas – 28/09/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas