Sony se retire du marché des PDA

Par 02 juin 2004

Ses ordinateurs de poche, connus sous le nom de gamme « Clie », sont pourtant classés au deuxième rang des ventes de PDA tournant sous Palm OS. Et ils sont appréciés tant par les consommateurs...

Ses ordinateurs de poche, connus sous le nom de gamme « Clie », sont pourtant classés au deuxième rang des ventes de PDA tournant sous Palm OS. Et ils sont appréciés tant par les consommateurs que par les spécialistes, qui saluent leurs fonctionnalités particulièrement innovantes. Au premier trimestre 2004, Sony totalisait 9 % de parts de marché, derrière les leaders Palm (36 %) et Hewlett-Packard (26 %), selon les chiffres du cabinet IDC (voir article du 30.04.2004). Et pourtant, l’annonce de Sony est claire : le fabricant se retire du marché des PDA en Europe et aux Etats-Unis. Dans son bastion d’origine, par contre, Sony persistera dans la commercialisation de ses assistants : une décision motivée par la progression continue des ventes de ses PDA au Japon. Comme l’a exprimé Sony dans un communiqué de presse, c’est la montée en puissance des téléphones offrant des fonctionnalités toujours plus poussées qui le conduit à abandonner presque totalement sa commercialisation de nouveaux PDA. Sony suit donc la tendance, et s’y adapte : le Nippon prévoit un repositionnement sur le marché des téléphones mobiles communicants, dans le cadre d’une collaboration avec la co-entreprise Sony-Ericsson. (Atelier groupe BNP Paribas - 02/06/2004) > Lire aussi : Les smartphones prennent l’avantage sur les PDA

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas