Sony : nouveaux téléviseurs et fusion des studios de jeu

Par 05 septembre 2007

Sony vient d'annoncer qu'il lancera le mois prochain au Japon sa nouvelle gamme de téléviseurs à écran plat. Avec ces nouveaux produits, moins chers que leurs prédécesseurs, Sony espère redresser...

Sony vient d'annoncer qu'il lancera le mois prochain au Japon sa nouvelle gamme de téléviseurs à écran plat. Avec ces nouveaux produits, moins chers que leurs prédécesseurs, Sony espère redresser ses résultats. Par ailleurs, pour mieux maîtriser les coûts de production et accélérer la création des jeux vidéo pour ses différentes consoles, Sony a rassemblé depuis le 1 er septembre dernier l'ensemble de ses studios de développement sous une même bannière.
Bravia : "première étape vers le renouveau de Sony" ?
C'est en tout cas ce qu'affirme Katsuma Ihara, vice président de Sony. La nouvelle gamme de téléviseurs Bravia, déjà commercialisée en Europe et aux Etats-Unis, devrait selon lui permettre au groupe de ne plus voir rouge.
Ces téléviseurs sont équipés d'écran LCD (cristaux liquides), produits en commun par Sony et Samsung. Sony est resté jusqu'en 2000 le leader du marché des téléviseurs, notamment grâce à la gamme Trinitron plébiscitée par les critiques, avec 10 % de parts de marché. Dans les années qui ont suivi, le géant nippon n'a pas réussi à négocier le virage du LCD et s'est fait dépasser par ses concurrents, qui proposaient des produits bien meilleur marché.
Avec Bravia, Sony compte atteindre 30 % du marché japonais des téléviseurs LCD de plus de 33 pouces d'ici la fin de l'année, contre 20 % actuellement.
L'activité téléviseurs plombe les résultats de la division électronique grand public de Sony, qui a perdu 25,7 milliards de yens (191 millions d'euros) sur l'exercice clos en mars dernier. Même si Sony atteint ses objectifs sur le marché japonais, la branche électronique grand public devrait rester déficitaire en 2005. Un plan de restructuration devrait être dévoilé le 22 septembre prochain.
Un pour tous et tous pour un !
Sony compte quatre grands studios de développement dédiés aux jeux vidéo : au Japon, en Europe, aux Etats-Unis et en Corée du Sud. Ces quatre studios distincts sont depuis le 1 er septembre dernier réuni au sein d'une même entité baptisée Sony Computer Entertainment Worldwide Studios ( SCE WWS ).
C'est Phil Harrison, le président du studio Europe, qui prend la tête du SCE WWS. Le but de cette réunion est de réduire les coûts et de gagner du temps dans la conception des jeux vidéo destinés aux consoles de Sony : la déjà bien établie PlayStation 2 (plus de 200 millions d'exemplaires vendus dans le monde), la toute récente PSP ( lire l'article ) et la future PlayStation 3.
(Atelier groupe BNP Paribas- 15/09/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas