Sortir du réseau électrique, l’ambition de la batterie pour la maison

Par 10 juillet 2015 1 commentaire
La batterie pour la maison de Powervault

L’indépendance vis-à-vis du réseau électrique sera-t-elle l’avenir pour les foyers ? La jeune entreprise Powervault semble y croire en proposant une batterie pour la maison. Mais elle est loin d’être la seule sur ce créneau.

Après le smart-grid (le réseau électrique intelligent), les start-up semblent passer à une autre étape : le « no-grid ». En d’autres mots, des solutions pour faire en sorte que les foyers soient indépendants en matière d’énergie. C’est un peu la mission de Powervault, une jeune entreprise britannique qui empiète sur le terrain du géant américain Tesla en travaillant sur un produit similaire. Basée à Londres, la start-up entend en effet proposer un modèle de batterie pour la maison.

« Les consommateurs veulent pouvoir utiliser entièrement l’énergie produite par leur propre foyer. »

Destinée aux détenteurs de panneaux solaires domestiques, la batterie permet à chaque foyer de stocker son énergie produite de manière à être complètement indépendant du réseau électrique. L’objet ressemble un peu à un gros réfrigérateur. Il permet de stocker l’électricité des panneaux photovoltaïques la journée de manière à la réutiliser la nuit. « Les consommateurs veulent pouvoir utiliser entièrement l’énergie produite par leur propre foyer » nous explique Joe Warren, un des responsables de l’entreprise. La différence avec la batterie mise au point par Tesla ? La simplicité.

Powervault et sa batterie de la taille d'un réfrégirateur
                   De la taille d'un réfrégirateur, la batterie de Powervault veut alimenter toute la maison.
 

Joe Warren détaille ainsi l’idée derrière Powervault : « La batterie de Tesla inclut un chargeur mais elle doit être installée avec d’autres composants qui prennent du temps. Notre produit est un véritable système complet dans une boîte qui comprend tout ce dont vous avez besoin pour stocker l’énergie. D’autant que le tout s’installe rapidement et facilement. » Le projet est donc bien de faciliter la tâche au consommateur. Et pour moitié moins cher puisque l’entreprise londonienne prévoit de commercialiser son produit pour 1 000 livres sterling (environ 1 400 euros) contre les plus de 2 000 livres de la batterie de Tesla.

Tesla aussi veut faire de la batterie pour la maison.
 

Un désir de simplicité qui distingue la start-up de ses concurrents. Tesla en tête. Mais le géant américain n’est pas le seul à créer des solutions pour rendre les consommateurs indépendants du réseau électrique global. L’industriel Bosch propose également un système de stockage de l’énergie solaire mais l’appareil nécessite l’intervention de techniciens. Une contrainte que tente justement d’éliminer Powervault. Avec un autre aspect en ligne de mire : l’écologie. Tous ces systèmes ont en effet en commun de ne fonctionner qu’avec l’énergie photovoltaïque. Un nouveau moyen de promouvoir l’énergie verte. Reste que pour le moment le système ne fonctionne que pour les foyers ou les petites entreprises. « Nous n’envisageons pas encore de développer des systèmes plus gros pour les industries ou les grandes entreprises » nous confesse Joe Warren qui préfère mettre l’accent sur les particuliers.

Haut de page

1 Commentaire

Où va se positionner Engie dans la production indépendante par les consommateurs, petites entreprises et de plus en plus d'industriels?

Soumis par Vegis (non vérifié) - le 16 juillet 2015 à 09h18

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas