Sosh, l’application de conciergerie sociale

Par 13 février 2014
deux personnes regardant un smartphone dans un cafe

La startup américaine Sosh offre un service de conciergerie qui propose des activités en fonction de données relatives à l’emplacement, l’heure et les intérêts des individus et leurs amis.

De nombreuses applications offrent des services d’assistant personnel en essayant de prédire les besoins des personnes, tel que Google Now, Donna, Tempo, Sara et EasilyDo. Cependant, elles abordent leur sujet plus selon une perspective de travail et de calendrier qu’en fonction des intérêts personnels des individus. Au lieu d’emprunter l'approche de Foursquare et Yelp, où les gens sont à la recherche d'endroits (restaurants, commerces, cinémas etc.), la startup américaine Sosh amène les emplacements aux utilisateurs en fonction de ce qu'elle sait sur eux. Ainsi, Sosh vise à offrir un service de conciergerie personnalisé sur mobile en s’appuyant de nombreuses données sur chaque événement, lieu et activité de la ville ainsi que sur les informations fournies par les utilisateurs intentionnellement ou non via l’application.

Des données basées sur les intérêts des individus et leurs amis

Ainsi, elle recueille environ 100 points de données explicites sur les préférences de chaque utilisateur et 20 fois ce nombre en points de données implicites (informations fournies non intentionnellement, à partir d’analyse de données explicites). Elle utilise ensuite des techniques de machine learning afin de relier ces évènements, lieux et activités avec des personnes, en fonction de leurs intérêts, ainsi que ceux de leurs amis. L’application propose aussi des recommandations personnalisées basées sur l’heure et l’emplacement de la personne. Par exemple, si la personne ouvre l’application un vendredi soir, dans un restaurant, l’application suggèrera alors certainement un bar ou un concert situé à coté. Mais le fondateur et Directeur Général de Sosh, Rishi Mandal envisage d’améliorer le service de recommandation automatique. Une fois que Sosh connaît le type d’activité que chaque individu et ses amis apprécient, et les personnes avec qui ces individus font certaines activités/événement, l’application peut suggérer certaines recommandations précises. Sosh enverrait ainsi des notifications qui pourraient ressembler à cela : « Il y a une soirée spéciale dans ce bar à vin et vous et Mathieu êtes libre ce soir, voulez vous que je vous réserve un Uber pour vous y emmener ? ».

Des recommandations impliquant le réseau social

Afin de créer ce programme de compréhension prédictive, Sosh a encore du pain sur la planche. Cependant, elle a déjà collecté un nombre important de données qui lui permettront aussi de s’adresser à diverses entreprises intéressées afin de mieux connaître leurs clients. Sosh ne demande aujourd’hui aucun frais auprès des entreprises, mais cet afflux de données pourrait s’avérer lucratif. L’application qui couvrait les villes de San Francisco et New York vient d’être lancée à Seattle, mais l’entreprise souhaite s’étandre à de nombreuses villes d’ici l’année prochaine, commençant son expansion par Chicago, Los Angeles et Boston.Par ailleurs, ce concept de "conciergerie sociale" semble intéresser les investisseurs dont notamment Khosla Ventures qui a ajouté une participation financière de plus de 10 millions de dollars l’été dernier, amenant le montant total des investissements au dessus de 16 millions de dollars.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas