La souris d'ordinateur s'apprête à acquérir le sens du toucher.

Par 17 février 1998

Cette première souris tactile, baptisée Feelit Mouse, est l'invention d'une jeune société californienne créée en 1993 à San José, Immersion. Ce nouvel outil se distingue par sa faculté à réagir aux ...

Cette première souris tactile, baptisée Feelit Mouse, est l'invention
d'une jeune société californienne créée en 1993 à San José, Immersion. Ce
nouvel outil se distingue par sa faculté à réagir aux stimulations
programmées par l'ordinateur. La souris se bloquant ou rebondissant sur
l'obstacle lorsqu'elle rencontre une barrière conçue pour être
infranchissable, l'utilisateur perçoit la frontière graphique comme une
réalité physique. Des algorithmes complexes reproduisent la rugosité des
surfaces rigides ou simulent des cordes souples, des liquides, des
textures, des vibrations ... Un dispositif électromécanique communiquant à
la souris par l'intermédiaire de son support remplaçant le traditionnel
tapis permet d'obtenir ce résultat. Le système ne fonctionne bien entendu
que si le logiciel intègre les instructions spécifiques qu'interprète et
transforme en signaux électriques et en mouvements mécaniques le
microprocesseur logé dans le support de la souris. Immersion publie sur
Internet (http://www.force-feedback.com) à cet effet les outils
nécessaires aux développeurs de programmes informatiques. Feelit devrait
être commercialisée vers la fin de l'année pour environ 140 dollars (840
F). Lors de la présentation de son produit à San José le 11 février, le
président d'Immersion, Louis Rosenberg a déclaré "avec la Feelit Mouse, le
curseur devient une extension de vos doigts". L'hôpital de Paol Alto a
testé le premier prototype en 1995. Selon les tests, l'absence de sens
tactile augmente le temps d'exécution des manoeuvres de pointage de 63 %.
Même si Feelit trouve un débouché dans le traitement de texte ou dans les
feuilles de calcul, le domaine des jeux vidéo et Internet seront
probablement ses terrains de prédilection. L'un des handicaps majeurs de
la vente par écran interposé restant l'absence de contact physique entre
le consommateur et le produit, le commerce électronique sur Internet
devrait adopter au plus vite la Feelit. Si l'on en croit Louis Rosenberg
"les sensations sont parfaitement réelles" avec la souris tactile.
(Le Monde 17/02/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas